Venez découvrir la province d'Auch, le clergé Aristotélicien siège en ces lieux. Forum lié au jeu des RR.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Ce forum va entrer en hibernation. On est passé sur le Fofo II Eglise Aristo http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=12123 Rejoignez nous !!!!

Partagez | 
 

 [RP] Pastorale de Milet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brennach
Curé
Curé


Messages : 447
Date d'inscription : 28/01/2010
Localisation (dans le jeu) : Mauléon

MessageSujet: [RP] Pastorale de Milet   Mar 4 Nov - 12:33

Désireux de soulager Soeur Marie-Clarence de sa tâche et faute de clerc disponible à Lourdes, Brennach prit sur lui de s'occuper de l'enseignement de la pastorale de Milet. Il ne pouvait décemment pas occuper le presbytère habité par la jeune vicaire diocésaine, il n'était pas décent d'envahir l'espace vital d'une jeune femme même le temps d'une leçon religieuse. Aussi, le diacre fit-il ouvrir une petite cellule de méditation dans l'un des petits bâtiments attenants à l'Eglise.

Il s'assura que la réserve de bois était garnie de bûches pour entretenir la flambée devenue nécessaire avec l'arrivée des frimas de l'automne annonçant l'hiver à venir, prépara un pupitre avec plumes aiguisées et réserve en encre suffisante. Deux fauteuils simples, un pour l'aspirant au baptême et un pour lui, ainsi qu'un petit guéridon, venus tous trois de la réserve de son échoppe, vinrent compléter le mobilier dépouillé de la pièce.

Brennach regrettait l'absence du tableau de Saint Sylphaël qu'il avait laissé dans le presbytère mais il n'aurait pas été décent de priver Soeur Marie-Clarence d'une aussi belle oeuvre.

Dans la cheminée, crépitait le feu qu'il venait juste de faire prendre et au-dessus de la flambée une marmite d'eau bouillonnait. Le tilleul infusant lentement exhalait dans la pièce une odeur apaisante et c'est calé dans son fauteuil, étudiant les nouveaux parchemins des leçons de pastorale, que Brennach attendit le futur baptisé.


Dernière édition par Brennach le Mer 5 Nov - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milet



Messages : 10
Date d'inscription : 02/11/2014

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Mer 5 Nov - 21:43

Milet rejoignit le frère Brennach dans la pièce qu'il lui avait indiquée. L'atmosphère semblait intimiste, confortable et chaleureuse.

Bonjour à vous, frère Br... hum, mon frère...

Il posa un regard furtif sur le parchemin qui occupait jusqu'alors son maître, puis ajouta:

Je suis prêt à recevoir votre enseignement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brennach
Curé
Curé


Messages : 447
Date d'inscription : 28/01/2010
Localisation (dans le jeu) : Mauléon

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Ven 7 Nov - 14:10

Brennach redressa la tête et sourit. Milet venait d'arriver et son salut traduisait le caractère intimidant que cela représentait pour lui. C'était la première fois que l'on butait sur son nom se dit en lui-même le diacre. Il prit sur lui de détendre son interlocuteur:

Bonjorn Milet. Bienvenue à Mauléon. Asseyez-vous donc, je vous en prie. Un peu de tisane?

Il se leva pour servir des tasses en puisant avec une grande louche prévue à cet effet dans la marmite bouillonnante. Se faisant, il ajouta dans un sourire , en se tournant vers le jeune homme:

Vous me voyez ravi de vous voir fin prêt et arrivé à bon port. Par les temps qui courent, les routes du Béarn sont dangereuses. Mais par Dieu, je suis heureux de vous savoir préservé de ce Mal.

Brennach vint ensuite se rasseoir après avoir posé les tasses sur le guéridon, placé entre les deux fauteuils.

Avant de nous mettre à l'ouvrage, mon frère, il me faut commencer par vous présenter plusieurs règles. Tout d'abord, concevez bien la pastorale, non comme un examen d'entrée mais comme un échange amical entre nous. Il est là pour s'assurer que vous serez en mesure de comprendre l'engagement spirituel qui est le vôtre en recevant le baptême. N'ayez donc pas peur de poser des questions, de vous tromper, car il n'y a pas de mauvaises questions, ni de mauvaises réponses. Nous reprendrons ensemble chacun des points jusqu'à ce que tout soit clair pour vous.

Petite pause pour respirer et boire une petite gorgée de tisane. Il reprit ensuite:

Ensuite, ces échanges doivent se passer dans les meilleures conditions pour vous. Aussi, habituellement, chaque leçon se passe de la manière suivante: je vous tends un parchemin sur un thème précis, vous le lisez et vous répondez à l'écrit aux questions qui se trouvent à la fin. Une fois ceci fait, je lis vos réponses et nous échangeons ensemble sur les points qui resteraient obscurs.

Geste rassurant de la main:

Si cela ne vous convenait point, nous pouvons également procéder intégralement par oral. Je lirai alors le texte et vous poserez les questions de compréhension. Pour des raisons administratives, je prendrai en note vos réponses, afin de garder traces dans nos archives écclésiastiques de votre pastorale.

Il vous reste à me dire ce qui vous convient le mieux entre ces deux options.


Nouveau sourire avant de conclure:

Enfin, chaque pastorale débute par la question de la vocation. Nous avons déjà eu cette conversation lors de l'entretien à l'évêché. Aussi, je me contenterai d'inscrire dans les archives une citation de vos propos d'alors. Dites moi si je trahis votre pensée en disant que vous voulez être baptisé:

Brennach, un doigt sur la bouche et les yeux levés vers le Ciel fit appel à sa mémoire pour énoncer les mots que Milet avait prononcé. Des années d'études scolastiques lui avaient permis d'avoir une mémoire fidèle:

Citation :
pour devenir prêtre, pour être pleinement au service de Dieu. Pourquoi? Telle est la volonté de Dieu. Il veut que je le serve, je l'ai compris pendant la longue période où j'ai réfléchi sur tout ça. Il trouve que le peuple est trop éloigné de Lui, que ceux qui nous gouvernent manquent de Vertu. Cette situation va le mettre en colère, et alors le malheur s'abattra sur tous! Il faut sauver ces terres, que le peuple sache et qu'il se comporte de manière à Lui plaire. Et alors ensuite, quand la Foi et la Vertu seront restaurées, le temps sera venu de conduire la Juste et Sainte cause qui mènera aux terres d'Aristote délivrer les lieux saints et prier, et lui offrir nos ennemis en offrande... Oui, prier, Son nom, car alors il nous délivrera à tout jamais de tout mal qui pourrait nous affecter!

Il plongea alors son regard dans celui de Milet et lui demanda:

Cela vous semble correspondre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milet



Messages : 10
Date d'inscription : 02/11/2014

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Jeu 13 Nov - 22:52

Oui, cela doit correspondre à peu près à ce que j'avais dit, et pleinement à ce que je pense.

Milet prit sa tisane, en but une gorgée avant de continuer

En quelle langue vos parchemins sont-ils écrits? Je ne connais pas la langue des Anciens ni celle d'Aristote, seulement la langue commune du peuple... Si c'est cette écriture qui est utilisée, vous pouvez me montrer les parchemin, je les lirai.

Milet montrait des signes d'anxiété: il se tripotait les mains, se mordillait les lèvres de temps à autre, et frottait ses pieds entre eux plus souvent qu'il ne le devrait. Ses connaissances seront mise à l'épreuve, bien que le diacre cherchât à le rassurer sur la procédure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brennach
Curé
Curé


Messages : 447
Date d'inscription : 28/01/2010
Localisation (dans le jeu) : Mauléon

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Lun 24 Nov - 10:50

Le diacre sentait son vis-à-vis troublé et cela l'ennuyait fortement. Sa question n'avait pas pour but de le mettre en défaut ou de l'inquiéter, mais elle avait pourtant eu cet effet. Brennach tenta alors une nouvelle fois de l'apaiser en répondant à l'interrogation de Milet d'une voix calme, ponctuant son affirmation par un large sourire bienveillant:

Nos parchemins sont en langue vernaculaire, lisible par tous. Vous apprendrez le latin et la langue de notre prophète en temps voulu. Je dois vous avouer que de mon côté, je n'en maîtrise pas forcément encore toutes les subtilités, même si je les parle couramment. Nous prêchons l'office en béarnais ou en françois selon les prêtres. Aussi, soyez rassuré, l'apprentissage de ces deux langues n'est pas nécessaire pour être diacre. En revanche, si vous aspirez à être curé, il vous faudra les apprendre plus tard.

Une fois, ceci dit, il tendit les parchemins de la première leçon à Milet en lui disant:

Mais pour l'heure, concentrons nous sur la première étape menant vers le baptême. Cette première leçon pose les principes au fondement de notre religion aristotéliciennes et aide les Fidèles à la distinguer d'autres croyances, comme la foy dite chrétienne par exemple qui mystérieusement connaît une persistance encore forte dans le folklore populaire.

Les quelques questions en bas de parchemins, répondez-y sincèrement. Ne cherchez pas de réponses alambiquées sauf si cela vous plaît. L'essentiel est d'user de vos propres mots. Par ailleurs, au fil des leçons, vous aurez peut-être parfois des questions similaires. Ne vous en inquiéter pas. Ce n'est pas un piège. Il s'agira de voir si les leçons ont permis d'accroître vos connaissances sur le sujet. Bonne lecture et n'hésitez pas à me poser des questions au besoin.


Citation :

Petit Lexique du Dogme :
La religion Aristotélicienne : La religion Aristotélicienne est une religion monothéiste initiée par deux prophètes : Aristote et Christos.

Les 2 Prophètes : Aristote est le premier prophète que Dieu a envoyé à l'humanité pour la ramener vers la foi par la raison. Il prédit la naissance de Christos. Christos est le fondateur de l'Église, c'est le second prophète. Il est mort sur la croix pour Dieu. Ce sont tous deux des humains comme vous et moi, nés de parents humains.

Le Livre des Vertus : Le livre directeur de l'aristotélisme est le Livre des Vertus. Il contient les textes sacrés de la religion et présente notamment la genèse du monde et la vie des prophètes. L’un des personnages principaux du premier tome du livre des Vertus sur la Genèse du Monde est Oane qui donna son nom à la première cité : Oanylone.

L’amour de Dieu pour les Hommes : Dieu aime les humains et leur laisse le libre arbitre. Au départ, tous les animaux avaient la parole et étaient capables de penser, mais les humains furent choisis pour être l'espèce préférée de Dieu car ils avaient compris quel sens Dieu a donné à la vie : l'amour.

La Créature Sans Nom : La Créature Sans Nom a été réprouvée par Dieu. Elle est l'incarnation de la tentation. Elle n'a pas de pouvoir sur nous, sauf si nous l'écoutons. Elle ne fait que nous dire ce que nous voulons entendre, afin de nous détourner de Dieu.

Les Princes Démons et les Archanges : Sept démons règnent sur les Enfers (la Lune) et punissent les pécheurs. Ils étaient des humains pervertis et ont été corrompus par la Créature Sans Nom. Chacun représente un péché et à chacun s'oppose un Archange dédié à une vertu. Sept Archanges veillent sur le Paradis (Le Soleil) et reçoivent les Vertueux. Parmi ces derniers, il existe également de nombreux Saints Aristotéliciens qui ont été reconnus par l’Eglise pour leurs mérites et qui sont recensés comme tels dans ses registres.

L'Amitié Aristotélicienne : Au sens large, l’amitié aristotélicienne, c’est une communauté de vie: Par le Baptême chaque baptisé serait introduit à une union spirituelle en puissance, un contact spirituel avec tous les autres baptisés.

Le Credo : Le crédo est le texte fédérateur de notre Eglise, il est là pour faire grandir notre foi en notre coeur. Cette prière affirme notre foi et la crie aumonde: il est le signe de notre union de croyants aristotéliciens. Il illustre aussi le dogme et le résume en quelques mots. Tous les aristotéliciens doivent le connaître. Le fait de réciter son crédo est un acte qui assure au Très-Haut que vous vous maintenez avec force sur le chemin de la vertu. Ce crédo doit être reconnu en préalable au baptême, est primordial pour toutes les cérémonies.

Citation :
Extrait des mémoires d'un curé de campagne

Il y a bien longtemps, je venais de dire ma messe dominicale, quand une foule, un peu bruyante pour ce lieu sacré, jeta au pied de l'autel un être aux yeux hagards et à la vêture des plus fantaisiste.
Mes villageois parlaient tous en même temps, mais, je finis par comprendre que, s'ils m'avaient amené cet étranger, c'est que pour eux il était possédé. Il disait que c'était sa première connexion depuis son ordinateur et qu'il cherchait la Faq ou au moins un guide pour l'aider à démarrer.
M'approchant du pauvre hère, je me rendis immédiatement compte que c'était la première fois qu'il voyait un prêtre aristotélicien, ou du moins qu'il n'avait pas une bonne opinion d'eux.
- Bonjour mon enfant, je suis, Neajdlaf, le curé de ce village. Comment vous nomme-t-on ?
- L'on me nomme Newbie, contrairement à mon apparence je suis un elfe magicien, à la recherche de l'anneau des anciens.
Un villageois m'interpela :
- Vous voyez bien mon père, il faut appeler l'Inquisition, ou les exorcistes, il est possédé que je vous dis.
- Du calme, mon fils, l'Inquisition a d'autres chats à fouetter, son but est de lutter contre les hérétiques reconnus et non pour brûler celui qui se perd un peu. Je sais que certains annoncent à l'enfant qui ne mange pas ses légumes que la méchante Inquisition va venir les brûler mais ce n'est pas son but ici. Quant aux exorcistes, attendons de voir ce qu'il en est de notre ami.
Le vagabond, l'air toujours aussi perdu, cria:
Bon alors on m'explique ? Et qui peut me donner un peu de sa confiance ?
-Chaque chose en son temps mon fils. Pour vous prendre pour un elfe magicien vous devez réellement avoir eu un gros coup sur la tête. Alors écoutez l'histoire de nos royaumes. "A l'origine du monde il n'y avait que Dieu immobile et plein d'amour, il a défini l'univers et accompli une série de miracles pour arriver à la création des animaux, des plantes et des humains. Donc soit vous êtes une plante, soit un animal, soit un humain.
Ensuite Dieu n'a laissé la parole qu'aux humains et à une créature sans nom qui tente de pervertir l'humanité. Donc comme vous ne pouvez être cette créature qui n'a que la forme des ombres, vous ne pouvez être qu'humain.
-Ah oui, je vois mais, si je le veux, je peux être magicien quand même ? rétorqua l'étranger.
-Vous pouvez utiliser des tours pour divertir les foules mais aucun humain n'a de magie en lui. Certes, certains élus semblent bien avoir réalisé des choses prodigieuses, mais c'est grâce à leur foi en Dieu et non à une quelconque magie païenne.
- Bon admettons, mais Moïse ? Il a bien fait de la magie, non ? Hein ! Là je vous tiens non ?
- Je ne connais pas ce Moïse, j'ai bien lu des textes le concernant mais c'était des textes pour distraire les anciens, comme l'histoire de Noé et autres textes anciens qui circulent parfois.
- Bien ils sont dans la Bible non ?
- Pas dans celle de l'Eglise officielle des royaumes en tout cas. Je vais vous raconter notre histoire en quelques mots : "Dieu créa l'univers. Dans l'univers, Il créa le monde. Et Il peupla le monde de diverses espèces de créatures. Mais chaque espèce se croyait la préférée de Dieu, sauf l'espèce humaine, car elle connaissait le sens de la vie: l'amour. Dieu récompensa alors les humains en les nommant "Ses enfants". Mais les enfants de Dieu s'abandonnèrent au péché, encouragés par une des créatures ainsi rejetées par Dieu, a qui Il ne donna pas de nom. Dieu punit donc Ses enfants en détruisant leur cité, et ils s'éparpillèrent. N'ayant pas compris la punition, ils s'inventèrent des dieux multiples. Alors, Dieu, pour rappeler aux humains le sens de la vie, confia Son message à Aristote. Et ce message trouva sa perfection avec Christos (parfois nommé Jiésu Christos). "
Le vagabond demanda alors s'il devait oublier tout ce qu'il connaissait.
Je tentai donc de lui répondre : "- Si ce que vous croyez connaître n'est pas directement lié à l'histoire des Royaumes et que vous désirez intégrer notre vérité historique, il y a sans doute beaucoup de chose à oublier oui.
Le plus simple est parfois de tout oublier et de remettre à jour ses connaissances par des textes validés du royaume. N'oubliez pas que vous n'êtes qu'un vagabond encore il faudra du temps pour vous instruire et devenir un érudit.
Notre religion porte le nom d'église Aristotélicienne et est de source Aristochrétienne, c'est à dire qu'elle s'inspire à la fois des écrits d'Aristote, des Royaumes et de Christo. Son message est que pour se rapprocher de Dieu il faut se rapprocher du bonheur et trouver l'amitié aristotélicienne. Cette amitié n'est pas une amitié débridée mais une amitié respectant certaines règles dont la principale est qu'elle doit être désintéressée. Bien sûr, il y a différents type d'amitiés, mais vous trouverez ça dans nos bibliothèques où par vous même.
Il y a dans chaque village un maire qui s'occupe de politique et de la gestion de la ville et surtout de son commerce. Il y a aussi un curé qui, lui s'occupe de religion et de la gestion de la foi des paroissiens.
Le curé et le maire se doivent de collaborer au bien des citoyens et si l'un des deux juges que l'autre ne remplit pas sa mission, il peut intervenir pour tenter d'arranger les choses. C'est pour cela que certains maires s'occupent de religion et que certains clercs s'occupent de politique.
Au-dessus vous avez le comte pour la politique et l'évêque pour la religion, mais vous découvrirez tout ça par vous-même, sachez juste que les guides politiques sont choisis par les citoyens lors d'élection, alors que les guides religieux sont nommés et révoqués par la hiérarchie de l'Eglise. C'est pour ça que si le peuple veut élire son curé comme Maire c'est le choix du peuple, et la hiérarchie de l'église ne ferra que veiller à ce que le clerc continue principalement à guider les citoyens sans oublier sa responsabilité de clerc. "
Le vagabond semblait avoir compris.
-Ah oui, je vois, c'est plus clair déjà, et pour le reste que dois-je faire ? Pour manger ? Pour gagner ma vie ?
- Cela, mon fils, est moins de mon domaine, mais voici une liste de documents qui vous aideront à trouver votre place.
Liste de la Bibliothèque
- Merci mon ami, je vais voir si je trouve ma voie, dit le vagabond en attrapant son sac et sa bourse. Je vais de ce pas prendre contact avec les villageois à la taverne pour leur montrer que je ne suis pas possédé... et qu'ils peuvent me donner leur confiance.
Je souriai en le voyant partir, et je lui criai :
-N'hésitez pas à me contacter en cas de besoin.
J'ai appris plus tard que le vagabond était devenu un grand seigneur et que s'il n'avait pas rejoint l'église aristotélicienne au moins il n'avait pas d'idée préconçue sur elle et ne se laissait pas raconter n'importe quoi. Il faisait ses choix en connaissance de cause et non pour faire plaisir aux chimères de Hyérel.
Père Neajdlaf, 926, ap JC

Citation :

Quelques questions de compréhension

I Quel est le nom de notre religion et qui sont ces prophètes?

II Qui sont les princes démons et les archanges ?

III Que reprochent les villageois au vagabond Newbie ? Pourquoi s'adressent-ils à Neajdalf pour régler le problème que pose le vagabond Newbie plutôt qu'au bourgmestre de la commune ou à la prévosté?

IV Quel est le rôle de l'Inquisition d'après les villageois ? Et d'après Neajdalf ?

V Quel est le rôle de la Créature Sans Nom ?

VI Qu'est-ce que la Bible d'après le vagabond Newbie ? A-t-il raison et pourquoi ?

VII Qu’elle est la caractéristique qui différencie les hommes des autres espèces vivantes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milet



Messages : 10
Date d'inscription : 02/11/2014

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Mar 25 Nov - 23:56

Milet était effectivement moins anxieux après les paroles rassurantes de Brennach. Cependant, il fut surpris par la longueur des textes que contenait le parchemin déroulé. Homme de peu qu'il était, il n'avait guère lu d'autres textes que ceux qui lui étaient vitaux: contrats de vente des champs, informations de la mairie sur les lois et la vie du village, annonces pour des emplois journaliers... Certains passages le laissèrent songeur, sachant qu'il avait reçu la plus grande part de son éducation religieuse par son entourage, dont les croyances pouvaient être parfois empruntes de certains aspects païens propres au monde rural.

Il lut néanmoins ce qui lui était présenté, l'index pointant sa position dans le texte comme un enfant qui apprend à lire, butant sur certaines tournures de phrase ou certains mots. Cela lui prit assez de temps, puis il entreprit de répondre aux questions, à l'oral.


Hum... Alors pour la première question, ça oui, je le sais. Il s'agit de la religion Aristotélicienne, et Aristote est son prophète. Et hum... [/color]Il parcourut à nouveau rapidement le début du texte[/color] Et Christos, le second prophète. Mais Aristote est le plus savant des deux, celui qui nous illumine par sa sagesse!

Ensuite hum... Les archanges... Ils sont ceux qui accueillent les bons et les pieux, ceux qui possèdent aussi le savoir d'Aristote et qui l'appliquent pour le bien de tous. Mais les démons, eux, punissent les impies, les hérétiques, mécréants et ceux qui font du mal à la Vraie Foi.

Ensuite, les villageois... Ils trouvaient que Newbie était un païen aux idées folles, alors ils demandaient conseil au curé pour qu'il soigne son âme. Le maire manquait probablement de sagesse aristotélicienne, c'est le prêtre qui est le protecteur des âmes du village. Le peuple a besoin du prêtre, qui est là pour faire appliquer la sagesse d'Aristote et de rendre le peuple vertueux. C'est parce qu'il est philosophe, comme Aristote, qu'il a pu comprendre le problème du fou, du païen et le résoudre pour le convertir.

Les villageois pensent ensuite que l'Inquisition sert à punir directement tous les païens comme Newbie. Mais non, il faut d'abord tenter de convertir les païens avec la raison... C'est uniquement ensuite, s'il persiste trop dans son erreur, que Dieu demande à l'Inquisition de sacrifier le païen, pour que sa colère s'apaise!

La Créature Sans Nom est le mal, qui pousse les humbles et ceux qui manquent de savoir, à se tourner vers des croyances païennes et mauvaises, mais aussi de manquer de raison et de vertu. Oui, c'est ça, elle rend les gens très vicieux!

La Bible hum, il pense que c'est le Livre des Vertus? La Bible est, si j'ai bien compris euh... Le livre des Anciens? Celui que les païens utilisaient avant de connaître le savoir d'Aristote.

Pour la différence entre animaux et hommes... J'ai souvent entendu mon grand oncle dire, quand ma famille se plaignait alors de la mairie, de son organisation et du manque de discernement de certains anciens maires: "l'homme est un animal politique". C'est pour ça que nous sommes organisés en cité, que le peuple choisit son gouvernement! Non? Il est écrit que l'être humain a été doté du don d'amour... C'est vrai aussi! L'amour des autres êtres humains et l'amour de Dieu, qui demande parfois, en temps de crise, certains sacrifices des bêtes qui nous ont été données par Dieu pour que nous les élevions dans nos prairies.

Après avoir, lui semblait-il correctement répondu aux questions, il attendit l'enseignement du diacre qui lui faisait face...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brennach
Curé
Curé


Messages : 447
Date d'inscription : 28/01/2010
Localisation (dans le jeu) : Mauléon

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Mer 26 Nov - 10:01

Quand Milet prit la parole, Brennach se redressa sur son fauteuil pour mieux l'écouter. Il hocha la tête et nota ses réponses sur le vélin. Puis, dans un sourire, il répondit au jeune étudiant pétri de bonnes intentions:

Ma foi, mon ami, vos réponses sont toutes à la fois simples et justes. Vous avez parfaitement compris le sens de l'exercice et il est indéniable que vous avez intégré les principaux éléments à retenir de cette leçon. Je ferai toutefois quelques petites précisions avant de passer à la leçon suivante, pour lever toute ambiguïté:

Concernant les démons, ils sont autant punis qu'ils punissent. Et soyons clairs, il est fort peu probable qu'ils soient présents sur Terre. Ils demeurent au sein de l'Enfer Lunaire et torturent les âmes déchues par leurs vices, comme ils sont torturés par leurs propres vices. Mais nous reviendrons sur ce point plus tard dans le cadre d'une autre leçon.

Le domaine du prêtre est effectivement le domaine du spirituel, de la relation avec le divin et la vertu. Le prêtre est là non seulement pour rappelé la sagesse d'Aristote mais également l'amour de Christos. L'un et l'autre sont indissociables mais nous y reviendrons sous peu. Je précise en outre que le prêtre ne doit pas se considérer comme un pasteur au milieu des moutons, mais plutôt comme un chien de berger.

Quant à l'Inquisition, soyez bien certain qu'elle ne recourt au bûcher qu'en toutes dernières instances. A dire le vrai, sa mission principale est de convaincre, de dissiper les doutes distillés par l'hérésie, plus que de punir.

La Créature sans Nom a mon sens est en chacun de nous, tout comme Dieu. Nous sommes ombres et Lumière. La Créature se nourrit de nos vices et de nos erreurs. En vivant de manière vertueuse, nous l'affaiblissons.

La Bible est un texte des Chrétiens, il est un recueil de légendes mais les textes sacrés de notre religion sont tous contenus dans le Livre des vertus que nous aurons l'occasion de parcourir ensemble.

Quant à la différence entre les hommes et les animaux, j'ajouterai à votre réponse qu'il faut se souvenir que nous sommes tous Création de Dieu. Agissons donc humblement envers sa Création. Le Don d'amour (la capacité d'en donner et d'en recevoir) est un don précieux qu'il nous faut chérir et cultiver car c'est un Don de Dieu.



Brennach prit une gorgée de tisane après cette longue tirade. Puis, remit les parchemins de la leçon suivante à son élève assidu.

Voici les parchemins de la seconde leçon. Vous y approfondirez la question du dogme aristotélicien, c'est à dire ce qui constitue les bases de notre foi. Après avoir vu ce que la religion aristotélicienne n'était pas, nous allons étudier maintenant, ce qu'elle est précisément. Si vous avez des questions sur mes commentaires précédents, ou cette leçon, posez les surtout.

Il tendit également un livre des vertus à Milet et ajouta, avec un sourire en coin:

Vous aurez besoin du Livre des Vertus pour répondre à certaines questions. Rassurez vous, il n'est pas question de le lire en entier!

http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=610&_ga=1.102018177.1006935784.1411169425

Questions et Réponses Sur l’Aristotélisme

Citation :
Qu'est ce que l'Église Aristotélicienne ?

L'Église Aristotélicienne, fondée par Christos et ses disciples, regroupe en son sein toute la communauté des Aristotéliciens. Des guides, les clercs, enseigneront aux hommes et effectueront les rituels nécessaires à leur salut. Certains aristotéliciens se retireront loin des excès du monde dans un monastère, pour vivre reclus dans la fraternité et la vertu. Le siège principal de l'Église Aristotélicienne se trouve à Rome, véritable lieu de convergence de tous les religieux des royaumes. Le pape et la curie, sont les garants du Livre des vertus et du bon fonctionnement de l'Église à travers les royaumes.
L'Église est ouverte à tous, dès le niveau 0, la voie de l'Église au niveau 3 permettra de vous engager corps et âme au service de la sainte Église Aristotélicienne.

Qu'est ce que le Livre des vertus ?

Le Livre des vertus est la compilation de tous les textes sacrés de l'Église Aristotélicienne, rédigés par les Pères de l'Église aristotélicienne et traduits et recopiés par les nombreux théologiens et copistes de l'Église actuelle. Le Livre se compose en quatre volumes : Le premier aborde les premiers temps de l'humanité, de la création du monde à l'avènement des prophètes. Le second ouvrage nous raconte la vie des deux prophètes aristotéliciens ayant tous deux eus la révélation de Dieu : le premier, Aristote, grand sage devant l'éternel, ses enseignements ont façonné le monde et la pensée des Hommes. Le second, Christos, miroir de la divinité, illustre par sa vie, il est le modèle absolue de tout Aristotélicien. Le troisième volume est consacré aux saints Aristotéliciens qui ont peuplé le monde Aristotélicien tout au long de l'Histoire, devenant comme Christos des modèles à imiter. Enfin le dernier volume s'accorde à expliquer les sacrements, la liturgie Aristotélicienne, les prières et autres rites aristotéliciens aux laïcs et aux clercs des royaumes. Seuls les deux premiers volumes du Livre des vertus sont à lire pour les novices.

Qu'apporte le Livre des vertus ?

Le livre des vertus apporte les messages et les informations essentiels à l'humanité traitant de l'origine du monde, de sa physique et des débuts de la vie. L'histoire des premiers hommes y est conté, d'Oanylone la maudite à la venue d'Aristote. Vous y rencontrerez la tentatrice Créature sans nom, mais aussi les 7 princes-démons peuplant les 7 enfers, ou encore les 7 archanges du paradis. Aristote et Christos seront les guides de chaque homme et femme, Aristote par son savoir, son enseignement et sa sagesse, Christos par sa vie et sa foi. Eux deux vous ferons découvrir les idées majeures qui gouvernent la pensée des Aristotéliciens
Le livre des vertus est un guide pour chacun, un guide spirituel, moral et politique. Les messages essentiels adressaient par le Très haut y sont transcris, la voie de la vertu y est gravée.

Qui sont Christos et Aristote pour notre église ?

Au IVe siècle avant Christos, un jeune homme grec, brillant philosophe et théologien, eu la première révélation divine. Dieu en personne vint lui transmettre Son divin message. il lui expliqua les principes de la divinité unique et de la vertu, concepts difficiles à comprendre pour la masse des païens d'alors. Ainsi, Aristote devint le premier prophète du Très Haut. Cependant, je tiens à préciser qu'un prophète étant celui qui révèle la parole divine, il ne peut être lui-même Dieu. En d'autres termes, malgré toutes ses qualités, Aristote n'était qu'un homme, pas un dieu. C'est une erreur souvent faite.

Nombreux furent ceux qui écoutèrent les saintes paroles du prophète Aristote. Mais plus nombreux encore furent ceux qui restèrent sourds et persistèrent dans leur erreur, vouant leur âme à une éternité de supplices. C'est alors que Dieu nous transmit la deuxième moitié de Sa révélation. En l'an un naquit l'homme le plus proche de la perfection qui ait jamais existé. Il se nommait Iésu Christos. Il est à noter que lui non plus n'était pas de nature divine, mais bel et bien un humain détenteur de la vérité divine: le deuxième et dernier prophète.

Il vint compléter le message transmit par Aristote. Autant ce dernier expliqua qui est le Dieu unique et ce qu'est la vertu, autant Christos nous montra le chemin qu'il nous fallait entreprendre pour atteindre le Paradis en appliquant les préceptes déjà révélés par son prédécesseur. Sa vertu était si grande que, partout où il allait, des miracles se firent. Il n'en était pas l'auteur, n'étant pas Dieu, mais le vecteur, par sa si grande vertu. Il fonda alors l'Eglise, nommant ses douze apôtres (6 hommes et 6 femmes) les episkopos (évêques) et leur ordonnant d'aller convertir le monde entier afin de sauver toutes les âmes qu'ils pourraient.

Voilà qui furent Aristote et Christos. Deux prophètes qui nous transmirent la révélation divine, le message de l'un ne pouvant se comprendre sans l'autre (erreur que font les Spinozistes) et auxquels nul autre message ne peut être ajouté sans en détourner le sens (erreur que font les Averroïstes).

Aucun d'eux ne fut Dieu, mais le Très Haut les bénit pour leur vie vertueuse.


Citation :
De l’Amour Pragmatique de Dieu : Petit Discours sur la Crainte des Enfers

Nombreuses sont les âmes simples à aimer Dieu par crainte de son Châtiment, par crainte de se voir conduit en la compagnie des Démons après leur mort et se noyer pour l’éternité dans un océan de souffrance. Nombreuses sont les âmes simples à douter de l’Amour de Dieu, à croire qu’il serait Injuste avec eux et que malgré tous les efforts pour être de bons et vertueux Aristotéliciens, ils ne seront pas aimés assez du Tout-Puissant pour goûter à la Béatitude éternelle. Certains clercs et gens qui osent se dire église prétendent jouer avec ces peurs, ces craintes, terreurs et doutes pour mieux attirer ces âmes en soumission qu’ils croient Sainte et Nécessaire ; pourtant, la Foi ne saurait être le fruit de telles Stratégies, Tactiques et Coercitions. La Foi doit être pure, engendrée par l’Illumination personnelle accompagnée de Raison et de Logique : c’est par cette Raison et cette Logique que je compte vous démontrer que Dieu vous aime et que vous êtes digne d’aller en Paradis.
Lorsque nous choisissons de mourir définitivement - car Dieu dans son infini clémence a donné aux hommes le choix de la résurrection infinie pour leur permettre de progresser dans leur Foi et leur Vertu - nos corps mortels se désagrègent, mais nos âmes immortelles survivent pour être jugées par le Créateur. Les uns seront sauvés et iront au Paradis, pour vivre en complète communion avec Dieu, parmi les Anges ; les autres, les damnés, il seront en compagnie des démons pour d’éternelles tortures.
Le Livre des Vertus nous apprend que le Paradis se trouve sur le Soleil, astre Solaire qui réchauffe la terre comme âme, et que les Enfers se trouvent sur la Lune, astre Vampire dont la clarté blafarde ne sert qu’aux actions perverses et malintentionnées de la Nuit. Depuis la Nuit des Temps, et encore aujourd’hui, les Observateurs du Ciel et des Corps Célestes ont calculé la taille, la masse et le poids des étoiles : leur conclusion unanime est que la Lune est fort petite, plus petite même que la Terre, alors que le Soleil est lui immense bien plus imposant que la Terre.Le Livre des Vertus nous dit bien que Dieu fut le Créateur de toutes Choses ; par conséquent, c’est Lui qui décida de la taille du Soleil et de celle de la Lune.
Que conclure de tout ceci ? Il y a plus de place au Paradis qu’en Enfer, le nombre des Elus, de ceux qui furent, sont et seront sauvés et bien plus important que le nombre des Damnés voués aux Enfers. C’est ainsi qu’avec Foi, Raison et Logique, je puis parler de l’Amour pragmatique de Dieu, qui forcément aime plus qu’il ne renie, sauve plus qu’il ne damne, embrasse plus qu’il ne châtie.
Je vous mettrai cependant en garde pour vous prier d’éviter de tomber dans la dérive qui consisterait à croire que le Créateur serait contraint de Sauver vos âmes à cause de la taille des Corps Célestes : ses voies sont impénétrables et par la divine Omniscience qui le constitue de Nature, le Tout-Puissant a tout simplement prévu que moins d’âmes seraient Damnées que d’autres Sauvées et que le Paradis aurait besoin d’une plus grande capacité d’accueil que les Enfers.
Cela est tout simplement la Preuve de la Confiance inébranlable de Dieu dans l’Eglise Aristotélicienne et de ses Pasteurs, car il Sait que par son Action, son Enseignement et sa Pastorale, vous serez conduit sur le Chemin des Vertus, et que c’est cette Certitude, constitutive de votre Foi, est la seule Clef qui vous ouvrira les Portes du Soleil.
Odoacre de Corinthe

Citation :
Questions sur le premier texte :

I Définissez l'Église Aristotélicienne ?

II. Quel est le nom des quatre volumes principaux du Livre des Vertus? (Attention, la réponse n'est pas dans le texte, vous devrez consulter le livre) Que nous apporte la lecture de ce livre sacré?

III Qui sont les deux grands prophètes de notre religion ? Quels enseignements ont-ils apporté Aristote à notre église ?

IV. Nommez un des textes ou passages du Livre des Vertus qui vous touche personnellement et spirituellement, et motivez votre choix.

Questions sur le second texte :

V. Où se situe le Paradis? Où se situe l'Enfer?

VI Que se passe-t-il au moment de notre mort ? Qu’entend-on par jugement de Dieu ?

VII. Croyez-vous qu'un grand criminel puisse aller au Paradis? Motivez votre réponse.

Cours originaire du séminaire saint-benoît
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milet



Messages : 10
Date d'inscription : 02/11/2014

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Jeu 27 Nov - 22:37

Milet écouta avec attention les remarques, corrections et développements du diacre. Il était conscient de méconnaître beaucoup de la religion, et c'est avec humilité qu'il acceptait cette ignorance.
Voilà que le premier effort venait de finir, qu'un nouveau parchemin faisait son apparition. Milet se demandait alors sur combien de leçons il allait devoir travailler... Il prit une gorgée de boisson qui lui avait déjà été servie, puis se remit à l'étude des textes puis des questions qui suivirent.


L’Église Aristotélicienne... C'est, dit-il en pointant le début du texte contenant le passage concerné, la communauté des Aristotéliciens, qui érigent la sagesse d'Aristote et l'amour de Christos comme socle de leur comportement dans la cité. Il se trouvait alors très fier de la manière avec laquelle il avait répondu à la question.

Pour la seconde question, il se résout à ouvrir le livre imposant qui se trouvait à côté pour trouver les titres des parties principales. Alors, les différents livres qui le composent sont... Le mythe aristotélicien pour en comprendre le contexte et l'histoire du monde depuis sa création. Ensuite, le Duo Prophétique pour connaître en détail la vie et les enseignements d'Aristote et Christos. Après, il y a le Livre des Hagiographies, qui comporte les vita des saints à la sagesse exemplaire, qui ont vécu après les prophètes. Enfin, hum... Le Livre des Doctrines, pour enseigner la pratique de la prière et des sacrements dans l'église. Est-ce bien ça?

Bon, pour la question suivante, comme je l'ai déjà dit, les prophètes sont Christos et Aristote, dont l'enseignement de l'amour de Dieu et de la sagesse fondent la source de toute vertu dans le comportement des fidèles.

Avec la question suivante, il prit plus de temps pour répondre. Il devait feuilleter rapidement le livre, pour trouver un passage qui l'importait. Il savait déjà quel thème rechercher. Une fois trouvé, il lut le texte dans sa tête, puis à voix haute quand il vit un passage qu'il voulait commenter.

Le chapitre sur le Paganisme, dans la Pré-histoire:

Citation :
5 Le septième jour vint conclure la sentence divine dans un titanesque cataclysme. Dans un tremblement assourdissant, le sol s’ouvrit sous les pieds des rares à être restés en ville. Des flammes hautes comme une cathédrale vinrent les dévorer. Les bâtiments furent mis à bas, les pierres s’effondrant sur leurs habitants, et les flammes dévastaient tout. Bientôt, toute la cité fut engloutie dans les entrailles de la terre, ne laissant plus aucune trace de son existence.

Ce passage montre à quel point la colère de Dieu peut être terrible envers les mécréants, les païens et ceux qui se détournent de la Vertu. Tout le monde, et en particulier ceux qui dirigent la cité, doit chercher à atteindre la Vertu, et inculquer l'amour de Dieu auprès du peuple. L'église de Lourdes se trouve abandonné de tout officiant depuis longtemps, c'est pourquoi je veux empêcher de tels malheurs d'arriver, si jamais le peuple replongeait vraiment dans le paganisme et les vices.


Après, ça c'est simple. L'Enfer se trouve sur la Lune, et le Paradis sur le Soleil!

Ensuite, au moment de notre mort, hum... Il parcourut de nouveau le texte concerné pour se le rappeler. Nous faisons le choix de la mort, ou de la résurrection. Puis si nous choisissons la mort, nous perdons notre corps mais notre âme perdure pour être jugée par le Très-Haut... Alors à ce moment les mauvais seront punis!

Ah, et la dernière question maintenant. Un criminel, mmmh... Tout dépend... Certains crimes peuvent être tolérés par Dieu. Exécuter un païen qui n'a pas voulu, malgré tous nos efforts, nos enseignements et notre tempérance, accepter la recherche du chemin de la Vertu... Pire même, s'il persistait à enseigner les vices au peuple, alors oui, son exécution par un homme de Bien peut être récompensée par le Très-Haut!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brennach
Curé
Curé


Messages : 447
Date d'inscription : 28/01/2010
Localisation (dans le jeu) : Mauléon

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Ven 28 Nov - 8:27

Brennach écouta avec attention les développements des réponses de Milet. Le jeune homme le surprit par la rapidité avec laquelle il intégrait des notions qui lui étaient initialement un peu étrangères mais surtout par le passage choisi. L'homme du peuple qu'il était craignait Dieu et Brennach savait que l'Eglise ne désapprouverait pas cet état de fait. Il avait à titre personnel plus de réticences à favoriser cette vision, préférant accentuer le message d'amour. Mais malgré tout, il ne pouvait aller contre cette crainte respectueuse qui était certainement source de vertu.

Il hocha la tête quand son élève eut fini et lui dit:


Voilà qui est parfait. Je n'ai rien à ajouter à vos réponses, si ce n'est deux commentaires. Le premier, sur le choix de l'extrait retenu. Vous êtes mon premier élève de pastorale à faire ce choix. Cela m'a surpris initialement mais je le comprends parfaitement. Il est louable et vertueux de craindre la colère de Dieu. Mais attention toutefois à ce que cette crainte ne vous en fasse pas oublier la principale caractéristique de notre Créateur, qui est un Dieu d'amour. Cela rejoint mon second commentaire sur votre appréciation du destin qui attend un grand criminel. C'est à Dieu qu'il revient de juger l'âme des Hommes, et à nul autre. Il reste toujours une chance de salivation avec un repenti sincère. Mais plus le poids des pêchés est grand, plus il est difficile de s'en départir cependant. L'âme devient plomb et non plume. Mais, en tant que membre de la communauté aristotélicienne, il nous appartient de toujours tendre la main, même à l'âme la plus noire pour lui laisser une chance de rédemption.

Petite pause pour laisser à Milet le temps d'intégrer ce commentaire et Brennach poursuivit:

Bien évidemment, pour assurer l'ordre de la vie terrestre, la justice des hommes s'applique et cela est juste et bon. Mais, toute justice terrestre ne dit rien sur le jugement de Dieu et au final, c'est le seul qui importe vraiment pour le salut de notre âme immortelle. Chacun a son interprétation des Ecritures et il n'est pas de bonnes ou mauvaises réponses à cette question ce me semble. Mais je tenais à vous apporter ma vision personnelle, afin d'en discourir avec vous, si vous le souhaitez.

Après avoir laissé le soin à Milet de lui répondre, il se tapa les mains sur les genoux en guise de ponctuation et dit dans un sourire:

Parfait, voilà une pastorale qui avance bien. Nous avons encore trois leçons et nous pourrons célébrer votre baptême. En temps ordinaire, deux leçons seulement sont nécessaires mais puisque vous vous destinez à être Diacre et à combler le vide laissé à Lourdes, il est préférable d'aborder le plus d'aspects possibles et d'ajouter une autre leçon. Vous vous en sortez très bien. Cela devrait aller très rapidement.

Brennach tendit les parchemins de la troisième leçon:

Il s'agit d'approfondir la réflexion autour du pilier central de notre dogme: le Credo. Cette leçon revient sur le contenu et la signification profonde de cette prière. Elle aborde également quelques aspects complémentaires à la leçon précédente concernant ce que la religion aristotélicienne n'est pas.

Je vous disais précédemment que certaines questions reviendraient. C'est particulièrement le cas dans cette troisième leçon. Il s'agit de développer votre réponse le plus possible pour s'assurer que l'ensemble des éléments est intégré. Ceci dit, ne vous troublez pas: si des éléments de réponses sont semblables aux leçons précédentes, c'est tout à fait naturel.


Citation :
I-3 : Profession de foi aristotélicienne

LE CREDO ARISTOTELICIEN
à utiliser en toute occasion, afin de montrer sa foi : prière ou messe...
Credo
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.
Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.
Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.
Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.
AMEN

LE CREDO COMMENTE
Je viens ici vous expliquez ce que le Credo enseigne et ce qu'il affirme. Je vais prendre chacune des phrases et nous allons réfléchir à chacune.
Je crois en le Trés-Haut tout puissant : Alors vous affirmez croire en lui qui est le plus puissant et qui est au-dessus de tout. Lui seul est plus fort que tout être et plus fort que la créature sans nom.
Créateur du Ciel et de la Terre, Des Enfers et du Paradis : Alors le Très Haut a creé la terre et le ciel. Il a tout creé, c'est le créateur de toute choses.
Juge de notre âme à l'heure de la mort : Oui IL est le juge de notre âme, lui seul décide si nous méritons la vie éternelle, lui seul décide de notre entrée au Paradis ou en Enfer.
Et en Aristote, son prophète : Aristote prophète du Très Haut.
Le fils de Nicomaque et de Phaetis : Qui est né de Nicomaque et de Phaetis.
Envoyé pour enseigner la sagesse : Oui Aristote a été envoyé par enseigner la sagesse transmis par le Très Haut, pour nous apprendre à faire des choix éclairés et dignes d'un vrai sage.
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés : Il est vrai, Aristote est venu nous enseigner les lois dinives, il est venu chercher l'âme des hommes égarés pour les rameners au Très Haut.
Je crois aussi en Christos : Et bien, oui il faut croire en lui envoyé par le Très Haut.
Né de Maria et de Giosep : Il est né de Maria et Giosep ses parents biologiques, tous deux pieux.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis : C'est vrai Christos a voué sa vie pour nous, il nous a enseigner à suivre la voie du Très Haut , pour que nous puissions comprendre et aller dans la voie de la Vie éternelle et avoir ainsi accès au Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce : Ponce l'a comdamné à être crucifié.
Il est mort dans le martyr pour nous sauver : C'est vrai il est mort sur la Croix pour nous montrer qu'il s'est sacrifié pour nous faire comprendre que le péché n'est pas le bon chemin et que le Très Haut ne nous oublie pas.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut : il a eu sa Vie Éternelle pour avoir aider les enfants du Très Haut.
Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle. : Et bien oui croire en l'Église d'Aristote c'est croire en le Très Haut, la communion, le pardon aux péchés et en l'Action Divine c'est être Aristotélicien et affirmer l'appartenance à cette Eglise.

IMPORTANCE DE CE TEXTE :
Le Credo est le texte fédérateur de notre Eglise, il est là pour faire grandir notre foi en notre coeur. Cette prière affirme notre foi et la crie au monde: il est le signe de notre union de croyants aristoteliciens.Il illustre aussi le dogme et le résume en quelques mots. Tout les aristoteliciens doivent le connaitre.
Cette prière est connue sous le nom de Credo (je crois, son premier mot en latin.) Cette supplication à l’appel à la Foi a été écrite par Olcovidus (107-139), poète romain, parmi les premiers aristotéliciens, du IIème siècle, martyr de la foi, mort en priant devant les lions qui allaient le dévorer, le Très Haut l'enleva à la souffrance par un infarctus.
Son but est d'affirmer les croyances et les vérités que nous affirmons en tant qu'aristotélicien. Elle est la prière de notre Union et fondamentale de notre Eglise et permet d’impliquer les fidèles dans les messes.
Ainsi les fidèles, en récitant cette prière affirmeront leur croyance en :
• Le Très Haut Tout Puissant qui nous aime et qui dans sa toute puissance nous permet de vivre en son royaume
• Aristote dont nous devons lire les saints écrits, les étudier, les comprendre car c’est en gagnant sa sagesse que nous atteindrons peut être la perfection à laquelle nous aspirons tous.
• Christos qui après avoir atteint la perfection et a rejoint le Très Haut et Aristote au soleil, au paradis. En effet le paradis se trouve dans le soleil et l’enfer correspondra à la lune :
« Alors, le Très Haut créa deux astres au-dessus du monde. L’un, rayonnant de lumière, fut appelé “soleil”. L’autre, luisant froidement, fût nommé “lune”. Dieu expliqua à Oane: “Que votre fidélité soit celle des enfants envers leurs parents ou je serais aussi sévère que les parents envers leurs enfants. Car, lorsque chacun de vous mourra, Je le jugerai, en fonction de la vie qu’il a menée. Le soleil inondera chaque jour le monde de sa lumière, par preuve d’amour pour Ma création. Ceux, parmi les tiens, que j’y enverrai, vivront une éternité de bonheur. Mais entre chaque jour, la lune prendra la relève. Et ceux qui, parmi les tiens, y seront jetés n’y connaitront plus que la tourmente.” » (Création - Partie VIII: La décision)

Le dogme Aristotélicien
Art 1: L’Eglise Aristotélicienne est l’institution spirituelle et universelle qui vise a aider tous les enfants du Très Haut à échapper à l’Enfer lunaire et à atteindre le Paradis solaire.
Art 2: L'Eglise Aristotélicienne est seule détentrice de la vérité divine et toute personne n’étant pas croyante "aristotélicien" est hétérodoxe et se voue donc d’elle-même à la damnation éternelle.
Art 3: Les hétérodoxies sont les croyances fausses qui contredisent le dogme Aristotélicien et induisent en erreur les enfants du Très Haut.
Art 4: Les hétérodoxies sont de quatre types: schisme, hérésie, paganisme et athéisme.
Art 5: Une hétérodoxie ne pourra être tolérée que selon le bon vouloir de la Curie, dans le cadre d'un concordat qui fixera les libertés accordées par cette tolérance.
Art 6: L’Eglise Aristotélicienne prend son nom du prophète Aristote, qui fut le premier à révéler la vérité divine.
Art 7: L'Eglise Aristotélicienne fut fondée par le messie Christos, le second et dernier prophète, qui a complété la première révélation Aristotélicienne.
Art 8: Il n’est pas d’autre prophète qu’Aristote et Christos et leur révélations cumulées donnent le message divin, parfait et immuable.
Art 9: Bien que surpassant les autres enfants de Dieu en gloire et en vertu, Aristote et Christos ne sont pas de nature divine mais humaine.
Art 10: L’intégralité du dogme Aristotélicien est regroupé dans le Livre des Vertus. (1)
Art 11: Les textes que contient le Livre des Vertus sont sacrés et la vérité du moindre de ses éléments ne peut être remis en cause, sous peine d’être hétérodoxe.
Art 12: Les Saints étant les défunts Aristotéliciens dont la vie fut exemplaire, tous les Aristotéliciens se doivent de les honorer et de s’inspirer d’eux dans leur propre vie spirituelle.
Art 13: Pour qu’une personne soit déclarée sainte, il faut qu’elle soit morte, qu’elle ait vécu en modèle de vertu, que son hagiographie ait été rédigée, et validée par la Curie puis par les fidèles.
Art 14: Une hagiographie étant un texte sacré, toute critique ou remise en cause de ceux-ci est un acte d'hétérodoxie.
Art 15: Tous les humains étant enfants du Très Haut Tout Puissant, aucune ségrégation basée sur d’autres critères que la foi, la vertu et le mérite ne doit avoir lieu au sein de l’Eglise Aristotélicienne.
(1) HRP: le livre n'est pas encore terminé, mais c'est la traduction qui ne l'est pas, de façon RP il existe bien déjà dans les archives secrète du vatican . Le dogme peut être complèté mais plus modifié.

Voici une série de question sur le sujet précédent:
1- Par petit paragraphe, vous me direz qui est le Très Haut Tout Puissant, qui est Aristote et qui est Christos.
2- Le Livre des vertus, c'est quoi?
3- Qu'est ce que le paradis? L’enfer? Expliquez qui et pourquoi peut aller au paradis / en enfer.
4- Qui est seule détentrice de la vérité divine?
5- Qui est Aristotélicien?
6- Que sont les hétérodoxies?
7- Expliquez de façon simple : schisme, hérésie, paganisme et athéisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milet



Messages : 10
Date d'inscription : 02/11/2014

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Lun 1 Déc - 2:12

La leçon de Brennach permit à Milet de prendre une pause dans sa réflexion, en écoutant ses explications, telle une histoire racontée par le sage au jeune qu'il était. Après quelques gorgées de la boisson qui lui était servie, il reprit la lecture des nouveaux parchemins avant de répondre aux questions qui lui étaient associées.

Alors... Le Très-Haut est le Créateur de toutes choses, de notre monde et de tout ce qui le compose. Pour faire passer son message auprès de notre communauté humaine afin de régir notre société, son fonctionnement et notre comportement en son sein, il a envoyé deux humains sur Terre. Le premier fut Aristote, un grand savant, qui enseigna la philosophie, mais aussi le moyen d'accéder à la vertu par la raison et la sagesse. Christos, quant à lui, arriva plus tard pour compléter le message d'Aristote. Il nous apporta l'idée de l'amour envers le Très-Haut et entre nous, symbolisé par son sacrifice.

L'ensemble de ce message, est intégré dans le Livre des Vertus, livre qui sert à enseigner la religion et dans lequel nous pouvons puiser toutes les informations sur ce qui est Bon et Juste pour la communauté.

Le Paradis, pour les bons, se trouve sur le Soleil, l'Enfer, pour les mauvais, sur la Lune. Le Soleil est plus grand que la Lune, car le Très-Haut, lui-même d'une grande miséricorde, désire que plus de personnes rejoigne le Paradis que l'Enfer. Le Très-Haut décide du sort de chacun après la mort, selon le degré de vertu et de péché, ainsi que le repenti des individus avant la mort.

L'Eglise Aristotélicienne est détentrice de la vérité divine. L'institution a été créée selon la volonté du Très-Haut, et composée à sa tête des plus grands sages et des plus vertueux de notre monde. Eux plus que quiconque arrive à comprendre le mystère du Livre des Vertus et des messages relayés par les prophètes.

Est Aristotélicien toute personne qui croit au Très-Haut et qui pense que le Livre des Vertus est la base de toute connaissance sur la volonté divine, mais aussi que les prophètes Aristote et Christos sont ceux qui ont délivré ce vrai message. Christos est le dernier prophète. Les Aristotéliciens forment des communautés qui se réunissent dans les églises, et suivent la hiérarchie de l’Église Aristotélicienne.

Les hérétodoxes sont ceux qui dévient de ces messages, soit attirés par les vices, soit victimes des enseignements de faux prêcheurs, mécréants ou qui ont une lecture faussée du Livre des Vertus. Il est important de les remettre dans le droit chemin.

Le schisme est la volonté de certains individus, souvent initialement membres de la hiérarchie de l'Eglise, mais corrompus, de vouloir détourner la Vraie Foi et les enseignements de nos prophètes pour leur propre compte, en créant une autre communauté à partir des fidèles aristotéliciens manipulés. Ils mettent à mal l'Unité de l'Eglise Aristotélicienne, pour le plus grand bonheur de la Créature Sans Nom.

L'hérésie est le détournement du message divin par le biais d'une autre interprétation, forcément erronée, de la part d'individus sectaires. Ils n'obéissent pas à l’Église mais croient comprendre le Livre des Vertus selon leur propre manière!

Le paganisme correspond à toutes les croyances et superstition qui ne sont en rien aristotéliciennes. Croyances des anciens, des contrées lointaines, ainsi que de ceux qui n'ont pas reçu d'éducation. Il faut leur montrer la voie.

L'athéisme est la folie selon laquelle le Très-Haut n'existerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brennach
Curé
Curé


Messages : 447
Date d'inscription : 28/01/2010
Localisation (dans le jeu) : Mauléon

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Mar 2 Déc - 13:35

Brennach hocha la tête satisfait.

Mon frère, vous apprenez vite et bien. Il me semble que vous prenez de plus en plus d'aise dans vos réponses, ce qui est très bon signe. Nous allons pouvoir passer sans attendre à la prochaine leçon. Celle-ci porte sur les vices et les vertus. Après les avoir passé en revue, nous pourrons entamer la dernière leçon et discuter de la cérémonie. Verriez-vous un inconvénient d'être baptisé en compagnie d'un de vos confrères lourdais? Il arrive ce soir pour débuter sa leçon et si vous attendez quelques jours, nous pourrions célébrer un office commun. Qu'en dites-vous?

Après avoir écouté la réponse de Milet, Brennach lui tendit les vélins de la quatrième leçon:

Citation :
I-4 Des Vertus et des Vices

Cette quatrième leçon s’arrête tout particulièrement sur les vertus prônée par notre religion car elles mènent au Paradis. Elle aborde également en détail les vices qui sont proscrits par le dogme car conduisant directement en enfer. Cette leçon est importante à connaître pour un futur baptisé car elle pose les principes de vie selon lesquels doit s’efforcer de vivre tout membre de la communauté aristotélicienne.Après la lecture des textes, il vous faudra répondre aux questions en fin de vélin.
Citation :
I-3 Des Vertus et des Vices
L'objectif de tout aristotélicien pour sa vie terrestre est d'atteindre le soleil, le paradis. Tel que nous l'a enseigné Aristote, le premier des prophètes de la religion aristotélicienne, le Très-Haut, Dieu, a donné l'esprit à l'humain pour que celui-ci soit capable, à l'instar des animaux, de distinguer le bien du mal. C'est cette capacité qui nous rend capable de mener la vie vertueuse qui nous permettra de rejoindre le soleil.
Toutefois, une autre créature de la création, la Créature Sans Nom, jalouse de ne pas avoir été choisie pour être la préférée de Dieu et convaincue que la raison du plus fort est la meilleure, voue son existence à pervertir l'homme par les vices et à l'éloigner du soleil pour l'emmener sur la lune, en enfer. Tout aristotélicien voulant éviter la lune se doit de connaitre les vertus, et leurs vices contraires, afin de s’efforcer dans sa vie quotidienne d’adopter les premières et de rejeter les secondes. En voici une brève présentation:
L'amitié, qui consiste à se préoccuper des autres, à avoir de l'empathie et à faire preuve de charité. L'amitié est ce qui lie tous les aristotéliciens. Par l'amitié, le croyant aide ainsi ses frères sur le chemin de la vertu. l'amitié est aussi entraide, réciprocité des rapports sociaux, amour du prochain, etc... L'avarice, son contraire, consiste à ne se préoccuper que de soit et elle n'a d'égal que le mépris de l'autre.
La conservation, qui consiste à oeuvrer à sa survie. La conservation est la conscience de ses besoins premiers en nourriture, en eau, en sommeil. En d'autres mots, la conservation est la faculté de se contenter de ce dont l'on a besoin. Le contraire de la conservation est la gourmandise, qui consiste à n'être jamais satisfait de ce que l'on a, à toujours vouloir plus, ce qui ne peut que pénaliser les autres qui vont venir à manquer. La gourmandise se résume à l'abus de plaisir.
Le don de soi, qui est la capacité de se sacrifier pour le bien d'autrui, que ce soit pour le reste de l'amitié aristotélicienne ou pour la société laïque, la république. Ce sacrifice est la conscience de la vie en communauté. Comme nous l'a aussi enseigné Aristote, le bon aristotélicien est celui qui aide son prochain en participant à la vie de sa ville. À l'opposé du don de soi se trouve l'orgueil, qui consiste à croire que seul nous pouvons nous élever au dessus de tous et d'atteindre le statut de divin.
La tempérance,qui est la capacité du croyant à se modérer et à faire preuve de compréhension. Cette vertu est primordiale dans la mesure où elle est complémentaire des autres. La tempérance consiste aussi en l'acceptation de sa condition. Son contraire est la colère, qui est le vice de celui qui s’abandonne à la haine de l’autre, ou qui de toutes ses forces tente de lutter contre sa condition.
La justice,est la faculté de l’être à faire preuve de magnanimité, à reconnaître la valeur de l’autre, à identifier l’intérêt d’autrui. A la justice correspond l’envie, qui est le vice de celui qui désire bénéficier des justes récompenses attribuées à autrui, ou de celui qui convoite lesbiens ou le bonheur de son semblable.
Le plaisir, est la faculté qu’a l’homme d’œuvrer à réunir les conditions de son propre bonheur. Elle est la conscience de soi, de son corps, de son âme, et des besoins de ceux-ci pour rendre son existence heureuse et facile. Au plaisir correspond l’acédie, qui est le vice de celui qui entre en dépression spirituelle, qui reste passif, qui n’a plus goût à la vie, et qui ignore sa propre satisfaction.
La conviction, est l’espérance en un avenir plein de promesses. Elle est plus largement la conscience des besoins et des intérêts futurs de la communauté des croyants, des nécessités de la conservation de l’espèce (donc de la reproduction). A la foi correspond la luxure, qui est le vice de celui qui se complaît dans l’abus des choses de la chair et dans le nihilisme le plus total.

Une vie vertueuse parfaite est virtuellement impossible. Nul, en dehors du divin, n'est parfait. Toutefois, l'aristotélicien vertueux est celui qui reconnaitra ses fautes et demandera le pardon à ses pairs par la confession. La confession sera expliquée dans le troisième volet de ce catéchisme.

Citation :
Les douze préceptes de Saint-Benoît

1) Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement.
2)Son Saint Nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.
3)Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
4)Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.
5)Meurtre et scandale éviteras, haine et colère Identiquement.
6)La pureté observeras, en tes actes soigneusement.
7)Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.
8)La médisance bannira, et le mensonge également
9)En pensées, désirs, veillera à rester pur entièrement.
10)Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement.
11)Foi et Raison te guiderons simultanément.
12)Seuls Aristote et Christos tu loueras, évitant les faux prophètes.
L’ensemble de la vie du Saint est retranscrite ici :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=63316

Citation :
Des moyens de racheter ses fautes et d’atteindre le Salut :

La Confession est l'acte par lequel le fidèle ayant commis un impair peut se faire pardonner. Dieu est conscient que l'Homme n'est pas parfait, sans quoi il serait Dieu. Toutefois, il reconnaît que l'âme qui s'assume au cours d'une confession sincère et profonde est une âme pure. Ceci dit, pour s'assurer le pardon divin, le fautif devra peut-être faire acte de pénitence (voir plus bas). Tous les prêtres peuvent recevoir les confessions et ne peuvent en dévoiler le contenu sous peine dedéfrocation. Certains curés incitent aussi leurs paroissiens à confesser intérieurement au Très-Haut avant chaque messe.
Confiteor
Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


La Pénitence,est le statut dans lequel se place volontairement le pêcheur s'étant confessé pour s'assurer le pardon divin. Différents moyens de pénitence sont le jeune, le pèlerinage ou encore la charité.

Le Jeûne est l'acte par lequel le pénitent ou le simple fidèle se prive de nourriture ou se limite à un repas de base pour un certain temps, se mettant ainsi au niveau des plus faibles, pour prendre ainsi conscience de la misère humaine que combat l'Église. Le jeûne tire son origine de la méditation de Christos dans le désert.

La Charité, est un acte de vertu que doivent pratiquer tous les aristotéliciens. Elle consiste à aider ses frères aristotéliciens sur le chemin de la vertu. Elle se par l'aide aux vagabonds perdus dans les méandres du jeu, l'offre d'un salaire supérieur au minimum légal à ses employés, la vente à des prix non prohibitifs de sa production et le refus d'une spéculation à outrance. Chacun agit dans ce domaine en âme et conscience.

Le Pèlerinage, est l'acte de parcourir les royaumes pour prendre conscience de la création. Le pèlerinage permet, en plus d'être une preuve de foi forte, de prendre contact avec d'autres frères aristotéliciens et ainsi de les aider. Le pèlerinage tire ses origines vraisemblablement de la recherche d'Aristote de la cité idéale.

La Sainteté, est le statut auquel aspirent tous les aristotéliciens. Certains fidèles ont accédé à ce statut par leur respect presque immaculé des principes aristotéliciens. Ces saints ont encore au soleil le pouvoir d'influencer certaines choses de la création, il est donc important de les considérer et de les louer. Ceci dit, on ne peut louer les saints, et encore moins le Très-Haut, pour sa propre réussite matérielle. La lecture des hagiographies des différents saints et de régulières, mais toujours sincères, prières sont conseillées.


Il est très important de savoir que l'Église ne sanctionne pas la vie en ermite mais elle la prohibe tout de même.
Questions :
I Quel est le vice opposé à la vertu du plaisir ?
II Dans quelle mesure est-il possible pour le Fidèle de mener une vie vertueuse ?
III Qui s’efforce d’inciter les Fidèles à pêcher ? Pourquoi ?
IV Qu’est-ce que le Confiteor ? En quoi est-il important pour le croyant ?
V Décrivez les différents moyens de faire pénitence.
VI Qui est Saint-Benoît ?
VII Pourquoi d’après vous la vie en ermite est-elle prohibée par l’Eglise ? (La réponse n’est pas dans les documents. Donnez votre sentiment personnel qui peut s’appuyer sur les enseignements d’Aristote.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brennach
Curé
Curé


Messages : 447
Date d'inscription : 28/01/2010
Localisation (dans le jeu) : Mauléon

MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Mer 3 Déc - 12:12

[HRP: suite de ce RP sur le forum2: http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=17741885#17741885]

Pour y accéder: aller sur le forum 2, catégorie Eglise Aristotélicienne (au-dessus du défilé des catégories des différents comtés), sous)catégorie province métropolitaine d'Auch, le topic est ensuite indiqué au même nom que celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Pastorale de Milet   Aujourd'hui à 20:20

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Pastorale de Milet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Pastorale de Milet
» [Dax] [Pastorale] Azoura
» [Bayonne] [Pastorale/Lankou Complète et baptisé]
» Sacrements, Pastorale, Confessions à toute heures, Bureau de Gwendoline Von Wittelsbach.
» [RP] [Pastorale de Zyana]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province métropolitaine d'Auch :: Diocèse de Tarbes :: Paroisse de Mauléon-
Sauter vers: