Venez découvrir la province d'Auch, le clergé Aristotélicien siège en ces lieux. Forum lié au jeu des RR.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Ce forum va entrer en hibernation. On est passé sur le Fofo II Eglise Aristo http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=12123 Rejoignez nous !!!!

Partagez | 
 

 Pastorale des dames Lyliana et Ygerne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vauvout
Diacre
Diacre


Messages : 99
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation (dans le jeu) : Saint-Lizier

MessageSujet: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   Sam 16 Mar - 15:06

Citation :
Notions préliminaires




Trois définitions utiles pour jouer aux Royaumes Renaissants :
  • IG = In Game. C'est une expression anglaise qui veut dire "dans le jeu". Tout ce qui est IG est ce qui se passe dans le jeu "Royaumes Renaissants" lui-même, par opposition au RP, qui se passe sur son forum.
  • RP = Role Play. C'est une expression anglaise qui veut dire "jeu de rôle". Lorsque vous jouez aux Royaumes Renaissants, votre personnage devient votre alter-ego médiéval. En d'autres termes, vous vous inventez une autre vie, dans une autre époque (1461), avec un autre caractère et une autre mentalité. Vous pouvez très bien jouer un méchant en étant gentil, un religieux en étant athée, une femme en étant un homme... C'est la différence entre le RP et l'IRL. Dans les RRs, le RP se fait sur le forum.
  • IRL = In Real Life. C'est une expression anglaise qui veut dire "dans la vie réelle". À vous de bien distinguer le RP et l'IRL, la vie virtuelle de votre personnage et votre vie réelle.


Un exemple pour mieux comprendre : vous pouvez fort bien ne pas aller à la messe dans votre vie IRL, mais cela nous est indifférent pour le jeu. Vous pouvez aller à la messe IG, c’est-à-dire que vous cliquez sur le bouton «Aller à la messe» une fois que vous êtes dans le menu «Église», mais cela ne signifie pas pour autant que vous aurez été à la messe RP, sur le forum officiel des Royaumes Renaissants.




Brève présentation de la religion Aristotélicienne dans les RRs :

Résumé du Dogme : La religion Aristotélicienne est une religion monothéiste avec deux personnages importants, Aristote et Christos. Il y a également de nombreux Saints Aristotéliciens.

Le livre directeur de l'aristotélisme est le Livre des Vertus (il présente en outre la genèse du monde). Son personnage principal est Oane qui donna son nom à la première cité : Oanylone.

Aristote est le premier prophète que Dieu a envoyé à l'humanité pour la ramener vers la foi par la raison. Il prédit la naissance de Christos. Christos est le fondateur de l'Église, c'est aussi un prophète. Il est mort sur la croix pour Dieu (c'est un humain comme vous et moi, né de parents humains).

Dieu aime les humains et leur laisse le libre arbitre.

Au départ, tous les animaux avaient la parole et étaient capables de penser, mais les humains furent choisis pour être l'espèce préférée de Dieu car ils avaient compris quel sens Dieu a donné à la vie : l'amour.

La Créature Sans Nom a été réprouvée par Dieu. Elle est l'incarnation de la tentation. Elle n'a pas de pouvoir sur nous, sauf si nous l'écoutons, elle ne fait que nous dire ce que nous voulons entendre, afin de nous détourner de Dieu.

Sept démons règnent sur les Enfers (la Lune) et punissent les pécheurs. Ils étaient des humains pervertis et ont été corrompus par la Créature Sans Nom. Chacun représente un péché et à chacun s'oppose un Archange dédié à une vertu.

_________________
Vauvout,  prêtre de l’Église aristotélicienne à Saint-Lizier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vauvout
Diacre
Diacre


Messages : 99
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation (dans le jeu) : Saint-Lizier

MessageSujet: Re: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   Sam 16 Mar - 15:11

Bonjour mesdames. Comment allez-vous ? Installez-vous confortablement.

Une fois que les dames Ygerne et Lyliana furent installées à leur bureau, le frère Vauvout leur tendit deux parchemins en leur souhaitant bon courage et bonne lecture :

Citation :
Mémoires d'un curé de campagne


Citation :
Il y bien longtemps, je venais de dire ma messe dominicale, quand une foule, un peu bruyante pour ce lieu sacré, jeta au pied de l'autel un être aux yeux hagards et à la vêture des plus fantaisiste.
Mes villageois parlaient tous en même temps, mais, je finis par comprendre que, s'il m'avaient amené cet étranger, c'est que pour eux il était possédé.

Il disait que c'était sa première connexion depuis son ordinateur et qu'il cherchait la Faq ou au moins un guide pour l'aider à démarrer.

M'approchant du pauvre hère, je me rendis immédiatement compte que c'était la première fois qu'il voyait un prêtre aristotélicien, ou du moins qu'il n'avait pas une bonne opinion d'eux.


- Bonjour mon enfant, je suis, Neajdlaf ,le curé de ce village, Comment vous nomme-t-on ?
- L'on me nomme Newbie, contrairement à mon apparence je suis un elfe magicien, à la recherche de l'anneau des anciens

Un villageois m'interpela :

- Vous voyez bien mon père, il faut appeler l'inquisition, ou les exorcistes, il est possédé que je vous dis.
- Du calme, mon fils, l'Inquisition a d'autres chats à fouetter, son but est de lutter contre les hérétiques reconnus et non pour brûler celui qui se perd un peu. Je sais que certains annoncent à l'enfant qui ne mange pas ses légumes que la méchante Inquisition va venir les brûler mais ce n'est pas son but ici. Quant aux exorcistes, attendons de voir ce qu'il en est de notre ami.

Le vagabond, l'air toujours aussi perdu, cria :

- Bon alors on m'explique ? Et qui peut me donner un peu de sa confiance ?

- Chaque chose en son temps mon fils. Pour vous prendre pour un elfe magicien vous devez réellement avoir eu un gros coup sur la tête. Alors écoutez l'histoire de nos royaumes.

"A l'origine du monde il n'y avait que Dieu immobile et plein d'amour, il a défini l'univers et accompli une série de miracles pour arriver à la création des animaux, des plantes et des humains. Donc soit vous êtes une plante, soit un animal, soit un humain. Ensuite Dieu n'a laissé la parole qu'aux humains et à une créature sans nom qui tente de pervertir l'humanité."

- Donc comme vous ne pouvez être cette créature qui n'a que la forme des ombres, vous ne pouvez être qu'humain.
- Ah oui, je vois mais, si je le veux, je peux être magicien quand même ? rétorqua l'étranger.
- Vous pouvez utiliser des tours pour divertir les foules mais aucun humain n'a de magie en lui. Certes, certains élus semblent bien avoir réalisé des chose prodigieuse, mais c'est grâce à leur foi en Dieu et non à une quelconque magie païenne.
- Bon admettons, mais Moïse ? Il a bien fait de la magie, non ? Hein ! Là je vous tiens non ?
- Je ne connais pas ce Moïse, j'ai bien lu des textes le concernant mais c'était des textes pour distraire les anciens, comme l'histoire de Noé et autres textes anciens qui circulent parfois.
- Bien ils sont dans la Bible non ?
- Pas dans celle de l'Église officielle des royaumes en tout cas. Je vais vous raconter notre histoire en quelques mots :

Dieu créa l'univers. Dans l'univers, Il créa le monde. Et Il peupla le monde de diverses espèces de créatures. Mais chaque espèce se croyait la préférée de Dieu, sauf l'espèce humaine, car elle connaissait le sens de la vie: l'amour. Dieu récompensa alors les humains en les nommant "Ses enfants".
Mais les enfants de Dieu s'abandonnèrent au péché, encouragés par une des créatures ainsi rejetées par Dieu, a qui Il ne donna pas de nom. Dieu punit donc Ses enfants en détruisant leur cité, et ils s'éparpillèrent. N'ayant pas compris la punition, ils s'inventèrent des dieux multiples.
Alors, Dieu, pour rappeler aux humains le sens de la vie, confia Son message à Aristote. Et ce message trouva sa perfection avec Christos (parfois nommé Jiésu Christos).

Le vagabond demanda alors s'il devait oublier tout ce qu'il connaissait.

Je tentai donc de lui répondre :


- Si ce que vous croyez connaître n'est pas directement lié à l'histoire des Royaumes et que vous désirez intégrer notre vérité historique, il y a sans doute beaucoup de chose à oublier oui.
Le plus simple est parfois de tout oublier et de remettre à jour ses connaissances par des textes validés du royaume. N'oubliez pas que vous n'êtes qu'un vagabond encore il faudra du temps pour vous instruire et devenir un érudit.
Notre religion porte le nom d'église Aristotélicienne et est de source Aristochrétienne, c'est à dire qu'elle s'inspire à la fois des écrits d'Aristote, des Royaumes et de Christos.

Son message est que pour se rapprocher de Dieu il faut se rapprocher du bonheur et trouver l'amitié aristotélicienne. Cette amitié n'est pas une amitié débridée mais une amitié respectant certaines règles dont la principale est qu'elle doit être désintéressée. Bien sûr, il y a différents type d'amitiés, mais vous trouverez ça dans nos bibliothèques où par vous même.

Il y a dans chaque village un maire qui s'occupe de politique et de la gestion de la ville et surtout de son commerce. Il y a aussi un curé qui, lui s'occupe de religion et de la gestion de la foi des paroissiens.
Le curé et le maire se doivent de collaborer au bien des citoyens et si l'un des deux juges que l'autre ne remplit pas sa mission, il peut intervenir pour tenter d'arranger les choses.
C'est pour cela que certains maires s'occupent de religion et que certains clercs s'occupent de politique.
Au-dessus vous avez le comte pour la politique et l'évêque pour la religion, mais vous découvrirez tout ça par vous-même, sachez juste que les guides politiques sont choisis par les citoyens lors d'élection, alors que les guides religieux sont nommés et révoqués par la hiérarchie de l'Église. C'est pour ça que si le peuple veut élire son curé comme Maire c'est le choix du peuple, et la hiérarchie de l'église ne ferra que veiller à ce que le clerc continue principalement à guider les citoyens sans oublier sa responsabilité de clerc.

Le vagabond semblait avoir compris.
-Ah oui, je vois, c'est plus clair déjà, et pour le reste que dois-je faire ? Pour manger ? Pour gagner ma vie ?
- Cela, mon fils, est moins de mon domaine...
- Merci mon ami, je vais voir si je trouve ma voie, dit le vagabond en attrapant son sac et sa bourse. Je vais de ce pas prendre contact avec les villageois à la taverne pour leur montrer que je ne suis pas possédé... et qu'ils peuvent me donner leur confiance.

Je souriais en le voyant partir, et je lui criai :

-N'hésitez pas à me contacter en cas de besoin.

J'ai appris plus tard que le vagabond était devenu un grand seigneur et que s'il n'avait pas rejoint l'église aristotélicienne au moins il n'avait pas d'idée préconçue sur elle et ne se laissait pas raconter n'importe quoi.
Il faisait ses choix en connaissance de cause et non pour faire plaisir aux chimères de Hyérel.

926 ap JC, tiré des mémoires d'un curé de campagne par Neajdlaf





QUESTIONS

1 ) Quel est le nom de notre religion?
2) Qui sont ses prophètes?
3) Pourquoi les villageois amènent ils Newbie devant le père Neajdalf?
4) À quoi sert l'Inquisition ?
5) Qu'est-ce que la Bible selon Newbie ? A-t-il raison?
6) Quels enseignements tires-tu de ce texte?

_________________
Vauvout,  prêtre de l’Église aristotélicienne à Saint-Lizier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ygerne.

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 18/03/2013
Localisation (dans le jeu) : Saint-Lizier

MessageSujet: Re: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   Lun 18 Mar - 19:55

Elle avait peiné pour arriver jusque là. Le chemin avait été difficile et pénible. Arrivée devant la grande bâtisse, Ygerne ne sut pas trop s'il fallait se présenter à la porte ou pas. Mais vu que justement, la porte était ouverte et qu'aucun garde ne se trouvait là, elle décida de suivre le flèchage mis en place aux croisements des couloirs et des corridors. Elle suivait d'abord la direction marquée "Diocèse de Tarbes" puis, la porte de son diocèse étant fermée à deux battants, elle poussa celui qui se laissait ouvrir. Elle suivit alors la direction "Paroisse de Saint Liziers". Enfin, elle trouva une petite porte marquée "Pastorale des dames Lyliana et Ygerne".

Elle ouvrit la petite porte et entra dans la cellule austère mais bizarrement chaleureuse en même temps.

Ygerne fit une petite révérence en guise de bonjour à Vauvout qui étudiait un grimoire.

Doucement et sans bruit, elle s'installa à un des deux pupitres préparés et se mit à lire les parchemins qui se trouvait sur la table. A la fin de sa lecture, elle trouva des questions.

Les questions lui semblaient bien difficiles lais elle était surtout contente. L'idée de suivre la pastorale avec Lyliana la remplissait de joie.

Elle fit tout son possible pour se calmer et relire doucement les écrits saints pour pouvoir répondre aux interrogations posées.

Elle ne se sentait qu'à moitié prête mais elle décida de préparer son parchemin en commençant par écrire les questions.


Citation :
1 ) Quel est le nom de notre religion?
2) Qui sont ses prophètes?
3) Pourquoi les villageois amènent ils Newbie devant le père Neajdalf?
4) À quoi sert l'Inquisition ?
5) Qu'est-ce que la Bible selon Newbie ? A-t-il raison?
6) Quels enseignements tires-tu de ce texte?

Puis, elle traça à l'aide de la plume d'oie bien aiguisée qu'elle avait précédemment trempé dans l'encrier

Citation :
Réponse à la question n°1 : Notre religion est la religion Aristotélicienne.

Réponse à la question n°2 : Les prophètes sont Aristote et Christos.

Réponse à la question n°3 : Newbie est amené devant le père Neajdalf car les villageois le pense possédé.

Réponse à la question n°4 : L'inquisition sert à lutter contre les hérétiques.

Réponse à la question n°5 : Selon Newbie, la bible recueille des histoires divertissantes de personnages magiques mais il se trompe.

Réponse à la question N°6 : Que l'amour de son prochain est la base de la vie.

Elle avait répondu du mieux qu'elle pouvait même si les deux dernières questions lui avaient donné beaucoup de fil à retordre. scratch

Elle posa son parchemin au coin de sa table pour que Vauvout le vérifier et elle se mit à rêvasser .... non ! à méditer sur sa lecture ...
study


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilyana1

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 21/03/2013
Localisation (dans le jeu) : Saint-Liziers

MessageSujet: Re: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   Jeu 21 Mar - 1:20

Lilyana s'était définitivement perdue en chemin, elle qui n'était pas habituée à s'aventurer si loin de son village. Elle mis cela sur la nervosité; elle avait toujours des sueurs froides lorsqu'elle savait qu'elle aurait un examen à passer. Elle se répétait sans cesse dans sa tête " Tu es capable, tout ira bien", mais elle n'arrivait toujours pas à se convaincre vraiment. C'est d'un pas donc un peu chancelant qu'elle s'assied à son pupitre. Elle se retourna et vit alors dame Ygerne et elle lui souria à pleine dent. De la savoir à ses côtés, redonna un peu de courage à Lilyana, elle qui avait beaucoup de respect envers cette dame. Puis Lilyana se retourna vers le frère.

-Bonjour Frère Vauvout, je vais comme je le peux malgré les circonstances. Je vous promet que j'irai mieux une fois l'examen terminé. J'ai hâte d'en connaître davantage sur cette religion et d'en faire partie.

Puis elle se tut et se pencha sur son parchemin, afin de bien se concentrer. Une fois la lecture terminée, elle pris une plume et rédigea.
Citation :

*************************************************************************
1 ) Quel est le nom de notre religion?
-Il s'agit de la religion Aristotélicienne

2) Qui sont ses prophètes?
-Les deux prophètes de cette religion sont Aristote et Christos (Jiésu Christos)

3) Pourquoi les villageois amènent-ils Newbie devant le père Neajdalf?
-Parce que ceux-ci croient que Newbie est possédé, comme il divague en tenant des propos incohérents et en se prenant pour un elfe magicien.

4) À quoi sert l'Inquisition ?
- Son but est de lutter contre les hérétiques reconnus.

5) Qu'est-ce que la Bible selon Newbie ? A-t-il raison?
-La bible, selon Newbie, semble être un recueil fantastique, ou se mêle des personnages mythiques au pouvoir magique et surnaturel, mais il se trompe en réalité, car bien que nous ayons pu entendre parler de ces légendes racontées, elle ne figurent pas dans l'histoire biblique de l'église Aristotélicienne.

6) Quels enseignements tires-tu de ce texte?

Que malgré l'erreur que peut provoquer l'innocence, l'église Aristotélicienne sera toujours à nos côtés pour nous montrer la voix vers le bonheur et l'amitié aristotélicienne, nous permettant ainsi de nous rapprocher de Dieu.

***********************************************************************


Lilyana déposa sa plume et prit un instant pour relire ses réponses. Une fois que cela fut fait, elle déposa son parchemin sur son pupitre, satisfaite. Elle poussa un long soupir de soulagement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ygerne.

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 18/03/2013
Localisation (dans le jeu) : Saint-Lizier

MessageSujet: Re: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   Jeu 21 Mar - 20:09

Elle avait laissé Lilyana composer et terminer son devoir mais quand elle eut fini, elle se pencha vers elle pour lui chuchoter.

Bonjour Lilyana ... Je crois que notre cher Frère Vauvout a tendance à s'endormir dans son gros livre.

Elle ricana doucement ...

Mais tenons-nous sages avant qu'il nous gronde.

J'ai eu un mal fou à trouver l'endroit en tout cas. On aurait du venir ensemble, ça aurait été plus facile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vauvout
Diacre
Diacre


Messages : 99
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation (dans le jeu) : Saint-Lizier

MessageSujet: Re: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   Ven 22 Mar - 22:47

Sortant de sa méditation sur l'épisode d'Oanylone contenu dans le Livre des Vertus et que Monseigneur David, l'archevêque métropolitain d'Auch, lui avait demandait d'étudier, Vauvout consultat les réponses d'Ygerne et de Lilyana.

Bon, mesdames, vos réponses sont correctes sauf pour la cinquième : en effet, pour Newbie, la Bible est un texte sérieux alors que pour nous, elle n'a aucune valeur ici. Donc, faîtes attention la prochaine fois. Par contre, c'est très bien écrit, continuez ainsi. Passons au texte suivant.

Citation :
L'Eglise Aristotélicienne



L'Église Aristotélicienne, fondée par Christos et ses disciples, regroupe en son sein toute la communauté des Aristotéliciens. Des guides, les clercs, enseigneront aux hommes et effectueront les rituels nécessaires à leur salut. Certains aristotéliciens se retireront loin des excès du monde dans un monastère, pour vivre reclus dans la fraternité et la vertu. Le siège principale de l'Église Aristotélicienne se trouve à Rome, véritable lieu de convergence de tous les religieux des royaumes. Le pape et la curie, sont les garants du Livre des vertus et du bon fonctionnement de l'Église à travers les royaumes.

L'Église est ouverte à tous, dès le niveau 0, la voie de l'Église au niveau 3 permettra de vous engager corps et âme au service de la sainte Église Aristotélicienne.

Citation :
Le Livre des vertus (1)

Le Livre des vertus est la compilation de tous les textes sacrés de l'Église Aristotélicienne, rédigés par les Pères de l'Église aristotélicienne et traduits et recopiés par les nombreux théologiens et copistes de l'Église actuelle. Le Livre se compose en quatre volumes : Le premier aborde les premiers temps de l'humanité, de la création du monde à l'avènement des prophètes. Le second ouvrage nous raconte la vie des deux prophètes aristotéliciens ayant tous deux eus la révélation de Dieu : le premier, Aristote, grand sage devant l'éternel, ses enseignements ont façonné le monde et la pensée des Hommes. Le second, Christos, miroir de la divinité, illustre par sa vie, il est le modèle absolue de tout Aristotélicien. Le troisième volume est consacré aux saints Aristotéliciens qui ont peuplé le monde Aristotélicien tout au long de l'Histoire, devenant comme Christos des modèles à imiter. Enfin le dernier volume s'accorde à expliquer les sacrements, la liturgie Aristotélicienne, les prières et autres rites aristotéliciens aux laïcs et aux clercs des royaumes. Seuls les deux premiers volumes du Livre des vertus sont à lire pour les novices.

Le Livre des vertus (2)

Le livre des vertus apporte les messages et les informations essentiels à l'humanité traitant de l'origine du monde, de sa physique et des débuts de la vie. L'histoire des premiers hommes y est conté, d'Oanylone la maudite à la venue d'Aristote. Vous y rencontrerez la tentatrice Créature sans nom, mais aussi les 7 princes-démons peuplant les 7 enfers, ou encore les 7 archanges du paradis. Aristote et Christos seront les guides de chaque homme et femme, Aristote par son savoir, son enseignement et sa sagesse, Christos par sa vie et sa foi. Eux deux vous ferons découvrir les idées majeures qui gouvernent la pensée des Aristotéliciens Le livre des vertus est un guide pour chacun, un
guide spirituel, moral et politique. Les messages essentiels adressaient par le Très haut y sont transcris, la voie de la vertu y est gravée.

Citation :
Christos et Aristote

Au IVe siècle avant Christos, un jeune homme grec, brillant philosophe et théologien, eu la première révélation divine. Dieu en personne vint lui transmettre Son divin message. il lui expliqua les principes de la divinité unique et de la vertu, concepts difficiles à comprendre pour la masse des païens d'alors. Ainsi, Aristote devint le premier prophète
du Très Haut. Cependant, je tiens à préciser qu'un prophète étant celui qui révèle la parole divine, il ne peut être lui-même Dieu. En d'autres termes, malgré toutes ses qualités, Aristote n'était qu'un homme, pas un dieu. C'est une erreur souvent faite.

Nombreux furent ceux qui écoutèrent les saintes paroles du prophète Aristote. Mais plus
nombreux encore furent ceux qui restèrent sourds et persistèrent dans leur erreur, vouant leur âme à une éternité de supplices. C'est alors que Dieu nous transmit la deuxième moitié de Sa révélation. En l'an un naquit l'homme le plus proche de la perfection qui ait jamais existé. Il se nommait Iésu Christos. Il est à noter que lui non plus n'était pas de nature divine, mais bel et bien un humain détenteur de la vérité
divine: le deuxième et dernier prophète.

Il vint compléter le message transmit par Aristote. Autant ce dernier expliqua qui est le
Dieu unique et ce qu'est la vertu, autant Christos nous montra le chemin qu'il nous fallait entreprendre pour atteindre le Paradis en appliquant les préceptes déjà révélés par son prédécesseur. Sa vertu était si grande que, partout où il allait, des miracles se firent. Il
n'en était pas l'auteur, n'étant pas Dieu, mais le vecteur, par sa si grande vertu. Il fonda alors l'Eglise, nommant ses douze apôtres (6 hommes et 6 femmes) les episkopos (évêques) et leur ordonnant d'aller convertir le monde entier afin de sauver toutes les âmes qu'ils pourraient.

Voilà qui furent Aristote et Christos. Deux prophètes qui nous transmirent la révélation divine, le message de l'un ne pouvant se comprendre sans l'autre (erreur que font les Spinozistes) et auxquels nul autre message ne peut être ajouté sans en détourner le
sens (erreur que font les Averroïstes).

Aucun d'eux ne fut Dieu, mais le Très Haut les bénit pour leur vie vertueuse
Citation :
Des vertus.


L'objectif de tout aristotélicien pour sa vie terrestre est d'atteindre le soleil, le paradis. Tel que nous l'a enseigné Aristote, un des prophètes de la religion aristotélicienne, le Très-Haut, Dieu, a donné l'esprit à l'humain pour que celui-ci soit capable, à l'instar des animaux, de distinguer le bien du mal. C'est cette capacité à distinguer le bien du mal qui nous permet de vivre la vie vertueuse qui nous permettra de rejoindre le soleil. Toutefois, une autre créature de la création, la Créature Sans Nom, jalouse de ne pas avoir été choisie pour être la préférée de Dieu, voue son existence à pervertir l'homme par les vices et à l'éloigner du soleil pour l'emmener sur la lune, en enfer. Tout aristotélicien voulant éviter la lune se doit de connaitre les vertus, et leurs contraires, que voici :


  • L'amitié,qui consiste à se préoccuper des autres, à avoir de l'empathie et à faire preuve de charité. L'amitié est ce qui lie tous les aristotéliciens. Par l'amitié, le croyant aide ainsi ses frères sur le chemin de la vertu. l'amitié est aussi entraide, réciprocité des rapports sociaux, amour du prochain, etc... L'avarice, son contraire, consiste à ne se préoccuper que de soi et elle n'a d'égal que le mépris de l'autre.

  • La conservation, qui consiste à oeuvrer à sa survie. La conservation est la conscience de ses besoins premiers en nourriture, en eau, en sommeil. En d'autres mots, la conservation est la faculté de se contenter de ce que l'on a de besoin. Le contraire de la conservation est la gourmandise, qui consiste à n'être jamais satisfait de ce que l'on a, à toujours vouloir plus, ce qui ne peut que pénaliser les autres qui vont venir à manquer. La gourmandise se résume à l'abus de plaisir.

  • Le don de soi, qui est la capacité de se sacrifier pour le bien d'autrui, que ce soit pour le reste de l'amitié aristotélicienne ou pour la société laïque, la république. Ce sacrifice est la conscience de la vie en communauté. Comme nous l'a aussi enseigné Arisote, le bon aristotélicien est celui qui aide son prochain en participant à la vie de sa ville. À l'opposé du don de soi se trouve l’orgueil, qui consiste à croire que seul nous pouvons nous élever au dessus de tous et d'atteindre le statut de divin.

  • La tempérance, qui est la capacité du croyant à se modérer et à faire preuve de compréhension. Cette vertu est primordial dans la mesure ou elle est complémentaire des autres. La tempérance consiste aussi en l'acceptation de sa condition. Son contraire est la colère, qui est le vice de celui qui s’abandonne à la haine de l’autre, ou qui de toutes ses forces tente de lutter contre sa condition.


  • La justice est la faculté de l’être à faire preuve de magnanimité, à reconnaître la valeur de l’autre, à identifier l’intérêt d’autrui. A la justice correspond l’envie, qui est le vice de celui qui désire bénéficier des justes récompenses attribuées à autrui, ou de celui qui convoite les biens ou le bonheur de son semblable.


  • Le plaisir est la faculté qu’a l’homme d’œuvrer à réunir les conditions de son propre bonheur. Elle est la conscience de soi, de son corps, de son âme, et des besoins de ceux-ci pour rendre son existence heureuse et facile. Au plaisir correspond l’acédie, qui est le vice de celui qui entre en dépression spirituelle, qui reste passif, qui n’a plus goût à la vie, et qui ignore sa propre satisfaction.


  • La conviction, est l’espérance en un avenir plein de promesses. Elle est plus largement la conscience des besoins et des intérêts futurs de la communauté des croyants, des nécessités de la conservation de l’espèce (donc de la reproduction). A la foi correspond la luxure, qui est le vice de celui qui se complaît dans l’abus des choses de la chair et dans le nihilisme le plus total.



Une vie vertueuse parfaite est virtuellement impossible. Nul, en dehors du divin, n'est parfait. Toutefois, l'aristotélicien vertueux est celui qui reconnaîtra ses fautes et demandera le pardon à ses pairs par la confession.



QUESTIONS

1 ) Quel est le niveau social requit pour s'investir dans l'église ?
2) Qu'est ce que le Livre des vertus
3) Qu'apporte le Livre des vertus ?
4) Quels sont les fondateurs de l'église ? Détaillez les succinctement, et présentez leur apport.
5) Quel est le sens de la vie?
[/font]

_________________
Vauvout,  prêtre de l’Église aristotélicienne à Saint-Lizier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ygerne.

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 18/03/2013
Localisation (dans le jeu) : Saint-Lizier

MessageSujet: Re: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   Sam 23 Mar - 10:44

Frère Vauvout s'était réveillé et était sorti de sa méditation. Il avait corrigé les devoirs.

Aïe, Ygerne s'était trompé ... Vauvout avait dit que ce n'était pas très grave mais qu'il faudrait faire attention pour la suite.

Il avait distribué des nouveaux textes et de nouvelles questions ... Ygerne se mit à lire attentivement mais tout ça lui semblait très difficile. Petit à petit son esprit se mit à vagabonder. Elle rêvassait allègrement. Plus le temps passait et plus ses pensées l'éloignaient du livre des vertus ... Elle imaginait le printemps qui allait arriver, les oiseaux, les fleurs des champs .... Que ça serait agréable de courir sur les chemins, de se promener en forêt .... En quelques minutes seulement, Ygerne avait totalement lâché la pastorale. Elle dut batailler fort contre son esprit pour revenir à son devoir. La lecture du livre des vertus lui semblait des plus pénibles mais il le fallait coûte que coûte. Elle voulait être une bonne citoyenne mais pas seulement, elle voulait être une bonne aristotélicienne aussi. Elle aimait tant aller à la messe. Ce moment l'apaisait grandement, c'était son moment de calme, un moment de ressourcement. Il fallait qu'elle réussisse sa pastorale et qu'elle décroche son baptême même s'il n'y avait aucune urgence.

Elle reprit sa lecture et tenta de répondre aux questions :


Citation :
1 ) Quel est le niveau social requit pour s'investir dans l'église ?

On peut toujours aller à l'église mais au niveau étudiant (niveau 3) on peut réellement s'engager corps et âme dans l'église aristotélicienne

2) Qu'est ce que le Livre des vertus ?

Le Livre des vertus est la compilation de tous les textes sacrés de l'Église Aristotélicienne.

Le livre des vertus est un guide pour chacun, un guide spirituel, moral et politique. Les messages essentiels adressés par le Très haut y sont transcris, la voie de la vertu y est gravée.

3) Qu'apporte le Livre des vertus ?

Le livre des vertus apporte les messages et les informations essentiels à l'humanité traitant de l'origine du monde, de sa physique et des débuts de la vie.

4) Quels sont les fondateurs de l'église ? Détaillez les succinctement, et présentez leur apport.

Christos et Aristote ont fondé l'église aristotélicienne.

Aristote est le tout premier prophète. Au IVe siècle avant Christos, un jeune homme grec, brillant philosophe et théologien, eu la première révélation divine. Dieu en personne vint lui transmettre Son divin message. il lui expliqua les principes de la divinité unique et de la vertu. Ainsi, Aristote devint le premier prophète du Très Haut.

Christos, nous montra le chemin qu'il nous fallait entreprendre pour atteindre le Paradis en appliquant les préceptes déjà révélés par son prédécesseur. Sa vertu était si grande que, partout où il allait, des miracles se firent. Il fonda alors l'Eglise, nommant ses douze apôtres (6 hommes et 6 femmes) les episkopos (évêques) et leur ordonnant d'aller convertir le monde entier afin de sauver toutes les âmes qu'ils pourraient.


5) Quel est le sens de la vie?

Dieu, a donné l'esprit à l'humain pour que celui-ci soit capable, à l'instar des animaux, de distinguer le bien du mal. Une vie vertueuse parfaite est virtuellement impossible. Nul, en dehors du divin, n'est parfait. Toutefois, l'aristotélicien vertueux est celui qui reconnaîtra ses fautes et demandera le pardon à ses pairs par la confession.


Ygerne espérait avoir répondu correctement aux questions. Elle avait cette fois-ci choisi de recopier strictement certaines parties des textes. Elle verrait bien ce qu'en penserait Vauvout. Cela lui avait pris du temps mais elle s'était dépêché pour pouvoir retourner dans ses rêves ... soleil, piapia des petits oiseaux, fleurettes, herbe verte, ciel bleu ..... Que de créations de Dieu .... Merci mon Dieu pour tout ça .... Elle souriait aux anges ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vauvout
Diacre
Diacre


Messages : 99
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation (dans le jeu) : Saint-Lizier

MessageSujet: Re: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   Jeu 28 Mar - 22:44

Voyant que Lyliana prenait un certain temps à répondre, Vauvout se décida à corriger la réponse d'Ygerne :

Alors, pour la première question, c'est bien, mais c'est un érudit et non l'étudiant qui accède au poste.
Pour la seconde question, c'est bien.
Pour le contenu du Livre des Vertus, c'est correct mais il est décrit également les Enfers et l'apocalypse pour le 1er volume sans oublier la vie des prophètes dans le second, etc.
Pour la question suivante, la citation est correcte mais je vous demanderai d'essayer de formuler avec vos propre mots ou au moins de citer convenablement le texte, avec des guillemets (ou quote).
Pour le sens de la vie, votre réponse ne me satisfait pas. Je vais vous laisser une deuxième chance avant de passer au texte suivant. N'hésitez pas à revenir en arrière s'il le faut.

_________________
Vauvout,  prêtre de l’Église aristotélicienne à Saint-Lizier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilyana1

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 21/03/2013
Localisation (dans le jeu) : Saint-Liziers

MessageSujet: Re: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   Dim 7 Avr - 0:52

Lilyana sortit de sa rêverie et réalisa qu'il y avait un nouveau parchemin et questionnaire devant elle, elle balbutia.

- OoooH je croyait que... euh.. je pensait que nous avions terminé... je... suis.. désolée.

Lilyana ne put s'empêcher de rougir de sa bêtise.

- Je m'y met de suite!


Elle pris le parchemin et lu, puis elle pris sa plume de même qu'une bonne inspiration et rédigea.
Citation :


1 ) Quel est le niveau social requit pour s'investir dans l'église ?

- L'église demeure accessible à tous et ce à partir du niveau 0, mais nous ne pouvons nous engager pleinement au sein de l'église (à titre de curé, par exemple) qu'une fois arrivé au niveau trois.

2) Qu'est ce que le Livre des vertus?

- Le livre des vertus est un recceuil, divisé en quatre tomes, regroupant tous les textes sacrés Aristotéliciens. Il joue un rôle d'éducateur et d'accompagnateur spirituel afin de nous guider, autant qu'il en est possible, vers une vie vertueuse.

3) Qu'apporte le Livre des vertus ?

-Le livre des vertus nous apporte en tant qu'humain des réponses quant à la création de la vie telle qu'on la connait et nos origines en plus de nous enseigner les valeurs de l'église Aristotéliciennes et les prophètes qui y ont joué un rôle primordial. Chaque tomes comporte un sujet d'enseignement en soit: le premier traite de la naissance de la vie et de l'humanité, du paradis et des enfers jusqu'à l'arrivée des deux prophètes. Le second tome, nous éclaire sur l'existence des deux prophètes; Aristote et Christos. Le troisième tome, traite des Saints aristotéliciens, ceux-ci ayant joué un rôle important au sein de l'église Aristotélicienne tout en continuant de servir de modèle à la communauté. Finalement, le dernier tome est un recueil qui explique les différents sacrements, rituels et prières aristotéliciens au membre du clergé et aux laïcs.

4) Quels sont les fondateurs de l'église ? Détaillez les succinctement, et présentez leur apport
-Les fondateurs et prophètes de l'église Aristotélicienne sont Aristote et Christos.
Aristote est une jeune philosophe et théologien grec, qui transmis par son savoir le message divin du Dieu unique et des vertus, mais malheureusement peu de gens étaient prêt à concevoir cette réalité. Néanmoins, il n'en demeure pas moins important, car il a enseigné les fondements de l'église Aristotélicienne. Le monde avait maintenant besoin d'un homme pour incarner ces idées et ce concept jusqu'alors inconnu, et c'est à ce moment qu'intervient le second prophète: Iésu Christos. Modèle absolu de vie vertueuse, permettant d'atteindre le soleil, Christos démontra alors à tous le chemin à suivre. Il vint démontrer concrètement ce qu'avait jadis enseigner Aristote. Christos fonda également l'église Aristotélicienne avec l'aide de ses douze apôtres qui à leur tour, en répandirent ses valeurs.

5) Quel est le sens de la vie?

-Je crois que le sens de la vie pour tout un chacun devrait être d'atteindre le soleil. Pour ce faire, il faut tout au long de notre vie, tenté de faire le bien; lorsque nous nous trouvons confronter à un dilemne nous devont faire un choix éclairé, en ayant connaissance des vertus et également de leurs antagonistes, les vices, cela nous permet de bien les distinguer et d'opter autant que possible pour la vertu et non le vice. Bien que nous ne puissions être parfait, si nous avons fait erreur et avons pencher vers le vice, alors il faut savoir avouer son erreur par la confession et se répentir, se qui nous permettra d'apprendre d'elle et d'être pardonner.

Une fois de plus, Lily déposa sa plume, et se relut.
Satisfaite, elle déposa son parchemin devant elle.

-Voilà, encore navrée pour le délai frère Vauvout.


Lilyana sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vauvout
Diacre
Diacre


Messages : 99
Date d'inscription : 22/10/2012
Localisation (dans le jeu) : Saint-Lizier

MessageSujet: Re: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   Sam 13 Avr - 17:25

Ne vous inquiétez pas pour le retard, nous avons le temps. Alors, l'ensemble de vos réponses sont justes sauf peut être, comme Ygerne d'ailleurs, pour la dernière. Vous confondez le sens de la vie et la destinée de notre âme et la manière d'y accéder. Le sens de la vie, qui est citée dans les mémoires de Néadjlaf, est l'amour que chacun porte à Dieu et aux autres membre de notre communauté. Je vais vous citer un extrait du livre des vertus, dans le chapitre sur l'amour :

Citation :
Alors, Oane répondit: « Tu as certes fait Tes créatures se nourrissant les unes des autres. Il leur faut chasser et tuer pour se nourrir. De même, il leur faut se battre pour défendre sa vie. Mais il n’y a pas de fort ni de faible. Personne ne rabaisse ni ne piétine les autres. Nous sommes tous unis dans la vie et nous sommes tous Tes humbles serviteurs. Car Tu es notre créateur. C’est pour cela que Tu as donné des talents plus beaux les uns que les autres à toutes Tes créatures. Chacune d’elles a sa place dans Ta création. Son talent permet à chacune d’elles de la trouver. De ce fait, il n’y a pas de créature préférée de Toi, ô Très Haut. Nous sommes toutes pareillement aimées par Toi et nous nous devons tous de t’aimer en retour. Car, sans Toi, nous n’existerions pas. Tu nous a créés alors que rien ne t’y obligeait et nous nous devons de t’aimer pour te remercier de ce geste. Nous sommes certes enchaînés à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre
vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour. » Alors Dieu dit: « Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer ses semblables. Les
autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes.

Bon, passons au texte suivant :
Citation :
LES NOTIONS FONDAMENTALES



L'Église Aristotélicienne, fondée par Christos et ses disciples, regroupe en son sein toute la communauté des Aristotéliciens.
Aristotélisme est la seule religion officielle du monde civilisé (Royaume de France, Grand Duché de Bretagne, SERG, Espagne, Angleterre...). La Sainte
Église s'est dotée d'un registre qui recense tous les fidèles.
Les diacres (diaconesses), curés, évêques, archevêques et cardinaux sont
les représentants de l'Église. Ils doivent conduire les hommes vers Dieu.

Seul le baptême permet de faire partie de cette grande famille, mais ce sacrement purificateur n’est que le premier d’une longue série : la confession, la mariage, l’ordination ou encore les funérailles.

Le Credo ou La Profession de Foi est le chant qui nous unit dans notre foi.


Citation :
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Éternelle.

AMEN



Citation :
LE CREDO COMMENTE

Voici une analyse de Monseigneur Hardouin, qui explique ce que le Credo enseigne et ce qu'il affirme. Je vais prendre chacune des phrases et nous allons réfléchir à chacune.

Citation :
Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Si cela va de soi, ce n'est jamais mauvais de le rappeler. Notre Seigneur est omnipotent, mais aussi omniscient et omniprésent (voir « caractéristiques de Dieu »).

Citation :
Créateur du Ciel et de la Terre,
Comme tu as pu le lire dans la première partie du Livre des Vertus, (i.e le mythe aristotélicien) le Très-Haut est à l'origine de tout, antérieur à toute chose, puisqu'Il était, est et sera, toujours et à jamais : Il a créé notre monde comme toute chose qui existe.

Citation :
Des Enfers et du Paradis,
Notre Seigneur, en vue de juger les hommes, a créé la Lune et le Soleil.

Citation :
Juge de notre âme à l'heure de la mort.
Il a effectivement donné une âme aux hommes qu'Il jugera à l'heure de leur mort ou du Jugement Dernier, soit en en récompensant une vie vertueuse, soit en punissant les âmes peccamineuses.

Citation :
Et en Aristote, son prophète, le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Aristote, un des deux prophètes, par qui le Verbe divin a été transmis aux hommes, est une figure de notre religion. Sa vie doit t'être connue et son exemple suivi.

Citation :
Envoyé pour enseigner la sagesse et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.
En effet, Aristote est le messager de Dieu, il est un des précurseurs de notre Sainte Église, car il a éloigné le spectre du paganisme notamment.

Citation :
Je crois aussi en Christos,
Le second prophète de l'aristotélicisme, lui-aussi envoyé de Dieu.

Citation :
Né de Maria et de Giosep.
Des parents humbles et aimants.

Citation :
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
Il s'est même sacrifié pour notre rédemption, et a tenté tout au long de sa vie, non pas à convertir à tour de bras, mais à enseigner les valeurs vertueuses en alliant avant tout logique et persuasion.

Citation :
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Un pauvre païen, jaloux et contrarié dans ses ambitions et son vice qui a crucifié notre prophète.

Citation :
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il nous a montré le chemin de la rédemption qu'il nous faut suivre malgré les menaces et les tentations, même jusque dans la mort salvatrice. Il a pris sur lui les péchés de ce monde. On l'appelle donc le messie, c'est-à-dire le sauveur.

Citation :
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.
Sans doute, Christos a rejoint le Paradis solaire pour ses actions valeureuses, méritoires et édifiantes. S'il est à la droite du Très-Haut, position si privilégiée, c'est pour couronner sa passion et l'amour qu'il nous prodigua.

Citation :
Je crois en l'Action Divine
Dieu est toujours près de nous, Il nous observe et nous juge et peut agir à l'envi, selon son bon plaisir, comme Il a pu par exemple punir les premiers hommes oublieux de leur Salut en détruisant la ville maudite d’Oanylone.
Dieu peut décider également de faire des miracles, souvent par l'entremise de ses envoyés. Il est là, à nos côtés, écoutant nos prières, attentif à notre amour.

Citation :
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et indivisible
Notre Sainte Église est une comme une grande famille, soudée, dont les buts de conversion et d'enseignement nous lient tous.
La Curie se situe à Rome, la ville éternelle, dans laquelle notre haut clergé s'évertue à diriger les affaires, spirituelles surtout, de ce monde.

Citation :
En la communion des Saints
Tous les Saints, dont leur vie terrestre et exemplaire les a mené au Paradis, nous guide et nous préserve du péché, tous sont unis pour cette même tache.

Citation :
En la rémission des péchés
Non seulement, les sacrements, comme le baptême, peuvent laver nos anciennes fautes, mais leur rachat est toujours possible, si l'on est volontaire et repentant, tant la bonté du Très-Haut est immense.

Citation :
En la Vie Eternelle.
Nos âmes sont immarcescibles, Dieu l'a ainsi voulu.

Citation :
AMEN
Montre votre acceptation et votre volonté de croire ce qui est dit dans le Credo.

Dorénavant, vous ne réciterez plus le Credo, vous le chanterez avec toute votre foi et toute votre volonté, puisque vous avez saisi le sens de chacune des paroles si essentielles pour manifester notre foi.


Ecrit par Père Hardouin


IMPORTANCE DE CE TEXTE

Le Credo est le texte fédérateur de notre Église, il est là pour faire grandir notre foi en notre cœur. Cette prière affirme notre foi et la crie au monde: il est le signe de notre union de croyants aristotéliciens.Il illustre aussi le dogme et le résume en quelques mots. Tout les aristotéliciens doivent le connaitre.

Cette prière est connue sous le nom de Credo (je crois, son premier mot en latin.) Cette supplication à l’appel à la Foi a été écrite par Olcovidus (107-139), poète romain, parmi les premiers aristotéliciens, du IIème siècle, martyr de la foi, mort en priant devant les lions qui allaient le dévorer, le Très Haut l'enleva à la souffrance par un infarctus.

Son but est d'affirmer les croyances et les vérités que nous affirmons en tant qu'aristotélicien. Elle est la prière de notre Union et fondamentale de notre Église et permet d’impliquer les fidèles dans les messes.

Citation :
Ainsi les fidèles, en récitant cette prière affirmeront leur croyance en : Le Très Haut Tout Puissant qui nous aime et qui dans sa toute puissance nous permet de vivre en son royaumeAristote dont nous devons lire les saints écrits, les étudier, les comprendre car c’est en gagnant sa sagesse que nous atteindrons peut être la perfection à laquelle nous aspirons tous.Christos qui après avoir atteint la perfection et a rejoint le Très Haut et Aristote au soleil, au paradis. En effet le paradis se trouve dans le soleil et l’enfer correspondra à la lune :

« Alors, le Très Haut créa deux astres au-dessus du monde. L’un, rayonnant de lumière, fut appelé “soleil”. L’autre, luisant froidement, fût nommé “lune”. Dieu expliqua à Oane: “Que votre fidélité soit celle des enfants envers leurs parents ou je serais aussi sévère que les parents envers leurs enfants. Car, lorsque chacun de vous mourra, Je le jugerai, en fonction de la vie qu’il a menée. Le soleil inondera chaque jour le monde de sa lumière, par preuve d’amour pour Ma création. Ceux, parmi les tiens, que j’y enverrai, vivront une éternité de bonheur. Mais entre chaque jour, la lune prendra la relève. Et eux qui, parmi les tiens, y seront jetés n’y connaitront plus que la tourmente.” » (Création - Partie VIII: La décision)





Citation :
LE DOGME ARISTOTÉLICIEN

Art 1: L’Eglise Aristotélicienne est l’institution spirituelle et universelle qui vise a aider tous les enfants du Très Haut à échapper à l’Enfer lunaire et à atteindre le Paradis solaire.

Art 2: L'Église Aristotélicienne est seule détentrice de la vérité divine et toute personne n’étant pas croyante "aristotélicien" est hétérodoxe et se voue donc d’elle-même à la damnation éternelle.

Art 3: Les hétérodoxies sont les croyances fausses qui contredisent le dogme Aristotélicien et induisent en erreur les enfants du Très Haut.

Art 4: Les hétérodoxies sont de quatre types: schisme, hérésie, paganisme et athéisme.

Art 5: Une hétérodoxie ne pourra être tolérée que selon le bon vouloir de la Curie, dans le cadre d'un concordat qui fixera les libertés accordées par cette tolérance.

Art 6: L'Église Aristotélicienne prend son nom du prophète Aristote, qui fut le premier à révéler la vérité divine.

Art 7: L'Église Aristotélicienne fut fondée par le messie Christos, le second et dernier prophète, qui a complété la première révélation Aristotélicienne.

Art 8: Il n’est pas d’autre prophète qu’Aristote et Christos et leur révélations cumulées donnent le message divin, parfait et immuable.

Art 9: Bien que surpassant les autres enfants de Dieu en gloire et en vertu, Aristote et Christos ne sont pas de nature divine mais humaine.

Art 10: L’intégralité du dogme Aristotélicien est regroupé dans le Livre des Vertus.

Art 11: Les textes que contient le Livre des Vertus sont sacrés et la vérité du moindre de ses éléments ne peut être remis en cause, sous peine d’être hétérodoxe.

Art 12: Les Saints étant les défunts Aristotéliciens dont la vie fut exemplaire, tous les Aristotéliciens se doivent de les honorer et de s’inspirer d’eux dans leur propre vie spirituelle.

Art 13: Pour qu’une personne soit déclarée sainte, il faut qu’elle soit morte, qu’elle ait vécu en modèle de vertu, que son hagiographie ait été rédigée, et validée par la Curie puis par les fidèles.

Art 14: Une hagiographie étant un texte sacré, toute critique ou remise en cause de ceux-ci est un acte d'hétérodoxie.

Art 15: Tous les humains étant enfants du Très Haut Tout Puissant, aucune
ségrégation basée sur d’autres critères que la foi, la vertu et le mérite ne doit avoir lieu au sein de l’Eglise Aristotélicienne.

Citation :
La Pénitence, est le statut dans lequel se place volontairement le pêcheur s'étant confessé pour s'assurer le pardon divin. Différents moyens de pénitence sont le jeune, le pèlerinage ou encore la charité (des explications sur ces actions seront données plus bas).

Le Jeûne, est l'acte par lequel le pénitent ou le simple fidèle se prive de nourriture ou se limite à un repas de base pour un certain temps, se mettant ainsi aux niveau des plus faibles, pour prendre ainsi conscience de la misère humaine que combat l'Église. Le jeûne tire son origine de la méditation de Christos dans le désert.

La Charité, est un acte de vertu que doivent pratiquer tous les aristotéliciens. Elle consiste à aider ses frères aristotéliciens sur le chemin de la vertu. Elle se par l'aide aux vagabonds perdus dans les méandres du jeu, l'offre d'un salaire supérieur au minimum légal à ses employés, la vente à des prix non prohibitifs de sa production et le refus d'une spéculation à outrance. Chacun agit dans ce domaine en âme et conscience.

Le Pèlerinage, est l'acte de parcourir les royaumes pour prendre conscience de la création. Le pèlerinage permet, en plus d'être une preuve de foi forte, de prendre contact avec d'autres frères aristotéliciens et ainsi de les aider. Le pèlerinage tire ses origines vraisemblablement de la recherche d'Aristote de la cité idéale.

La Sainteté, est le statut auquel aspirent tous les aristotéliciens. Certains
fidèles ont accédé à ce statut par leur respect presque immaculé des principes aristotéliciens. Ces saints ont encore au soleil le pouvoir d'influencer certaines choses de la création, il est donc important de les considérer et de les louer. Ceci dit, on ne peut louer les saints, et encore moins le Très-Haut, pour sa propre réussite matérielle. La lecture des hagiographies des différents saints et de régulières, mais toujours sincères, les prières sont conseillées.


Il est important se savoir que l'Église ne sanctionne pas, même prohibe, l'ermitage.



QUESTIONS

1 ) Qu'est ce que le paradis ? l'enfer ? Expliquez qui peut aller au paradis, en enfer, et pourquoi.
2 ) Citez un acte de vertu aristotélicien et comment vous le mettriez en œuvre
3 ) Pourquoi le Credo est-il si important?
4 ) Qui est Aristotélicien ?
5 ) Que sont les hétérodoxie ?

_________________
Vauvout,  prêtre de l’Église aristotélicienne à Saint-Lizier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pastorale des dames Lyliana et Ygerne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pastorale des dames Lyliana et Ygerne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pastorale des dames Lyliana et Ygerne
» [Dax] [Pastorale] Azoura
» [Bayonne] [Pastorale/Lankou Complète et baptisé]
» [RP] - Vestiaires des dames
» Sacrements, Pastorale, Confessions à toute heures, Bureau de Gwendoline Von Wittelsbach.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province métropolitaine d'Auch :: Diocèse de Tarbes :: Paroisse de St Liziers-
Sauter vers: