Venez découvrir la province d'Auch, le clergé Aristotélicien siège en ces lieux. Forum lié au jeu des RR.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Ce forum va entrer en hibernation. On est passé sur le Fofo II Eglise Aristo http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=12123 Rejoignez nous !!!!

Partagez | 
 

 De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Ermelina
Diaconesse
Diaconesse
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Sam 25 Aoû - 0:53

L'instinct de l'oiseleur était ainsi fait que lorsqu'il avait l'opportunité de couver gentiment trois oiseaux d'un même coup, il en venait à oublier toute notion de prudence élémentaire. Aussi, lorsque le grand Tolédan réalisa que Cooky, son bel Oiseau Bleu, Néfi, son bel Oiseau de Feu et le dernier Oiseau encore anonyme (mais pour peu de temps encore, c'était certain) réunies à moins de trois pas de lui, c'était une tentation trop grande à laquelle il ne pouvait résister. L'oeillade charmeuse, le sourire ravageur, Enguerrand, qui jusque là se tenait à côté de sa belle Renarde et portant, l'air désabusé, l'encensoir qui allait servir sous peu, se demanda commença les grandes manoeuvres dont il était friand.

Psssst ! Ermi ! murmura-t-il le plus discrètement possible à l'attention de la femme de sa vie.

... répondit Ermi, l'oeil virant au noir face à cette interruption certe discrète mais tout à fait inopportune. Maintenant qu'ils étaient dans la dernière ligne droite, il était hors de question de la rouquine se laisse honteusement distraire par qui que ce fut alors qu'elle était dans la dernière ligne droite du marathon qu'était le mariage.

Face à l'accueil glacé qui lui fut réservé, Enguerrand, chevalier des temps modernes, ne se démonta pas. Il glissa discrètement, tel un spectre au milieu d'un cimetière, vers la petite diaconesse à la chevelure de feu. Avec toute la simplicité du monde, il lui tendit l'instrument fumant et odoriférant.

Le regard d'Ermi alla de l'encensoir tendu au visage d'Enguerrand, et plus précisément à ses yeux, franchement trop pétillants au goût de l'officiante. Pressentant une nouvelle initiative malheureuse de son enfant de choeur rebelle, la rouquine préféra répondre par un simple haussement d'épaules avant de reporter son attention sur les mariés.


Hmmm hmmm... tenta Enguerrand en tapotant délicatement de l'index l'épaule gracile de sa promise.

Pffffff ! soupira Ermi sans même prendre la peine de se retourner. Il était temps d'inviter Néfi et Lndil à s'agenouiller devant elle, permettant ainsi aux témoins d'accomplir leur ultime mission. Déjà, sa main se tendait en direction des mariés et sa bouche s'ouvrait pour attaquer l'étape de la bénédiction des heureux époux.

Errrrrrrrrrrmiiiiiii, souffla Enguerrand à l'oreille de sa bienaimé, des trémolos dans la voix.

La rouquine se ravisa. Elle ferma son bec, demanda un tout petit temps mort aux héros du jour d'un geste de la main. Gardant son masque angélique, tout en sourire et en douceur, elle se retournapour faire face à Enguerrand. Adieu le visage séraphin, bonjour le visage démoniaque. Quoi ?!? cracha-t-elle sur un ton qui aurait fait fuir un dragon ventre à terre.

A nouveau, Enguerrand ne se laissa pas démonter. Cette fois, il colla la chaine de l'encombrant accessoire entre les mains de sa belle Renarde, referma celles-ci sur les maillons et, tout en souriant quitta le clan des officiant pour gagner celui tant convoité des officiés. Avec discrétion, il prit place entre Cooky et la délicieuse inconnue, juste derrière Néfi.

L'Ermi-démon disparut quand la petite diaconesse pivota sur ses talons pour faire à nouveau face aux zouailles endormies, aux témoins et aux mariés. Elle se sentit profondément cruche avec son encensoir à la main, mais qu'importe. Retenant le vil et fourbe objet de la main gauche, elle décida d'être fière et forte face à l'adversité. Elle décida de poursuivre, vaille que vaille et put enfin faire signe à Lndil et à Néfi pour qu'ils s'installent le plus confortablement possible.

Ravi de ne pas être rappelé à l'ordre, le grand Tolédan regarda avec un sourire béat à sa droite puis à sa gauche. Pendant qu'Ermi s'activait et en attendant que les mariés s'exécutent, Enguerrand ne put s'empêcher d'adresser un petit mot à ses si ravissantes voisines.

Bonjour mon bel Oiseau Bleu.Mon coeur bondit dans ma poitrine depuis le moment où mes yeux se sont posés sur vous aujourd'hui... C'est un vrai ravissement de vous voir, toujours aussi resplendissante, en ce lieu, murmura-t-il à l'oreille de Cooky. Chère et délicieuse inconnue, poursuivit-il en se penchant cette fois vers Chany, sachez que c'est un plaisir ineffable que de faire la rencontre d'une créature aussi sublime et aussi parfaite que vous en ce confin de la barbarie occidentale. Il faudra absolument que nous... discutions, dès la sortie de l'église. Un bel Oiseau comme vous, à la voix mélodieuse et au ramage splendide ne saurait rester sans nom, constata-t-il le plus discrètement possible tout en attrapant un bout du poêle. Quitte à être de la cérémonie, autant en profiter pour participer aux choses sympathiques aussi.




________________________
Post rédigé à deux mains (ou plutôt une et demi) par LJD Ermi et LJD Enguerrand, avec un plaisir sans nom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chany Lafarque

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Sam 25 Aoû - 7:39

La brune regardait le manège entre la diaconesse et un des enfants de coeur! Enfin , enfant était un bien grand mot, il s'agissait là d'un homme..et d'un bel homme en plus.

mmm, le Béarn compte en son sein quelques beaux spécimen tout de même

Force était de constater que l officiante et le sieur se connaissaient mais jusqu à quel point? Chany aimait "s'amuser" mais point aux détriments des autres femmes à qui son petit jeu pouvait causer peine ou préjudice.

Affichant un sourire au jeu de l enfant de coeur , elle fut surprise un bref instant de le voir remettre l encensoir à la diaconesse et de se diriger vers Nefi , Cooky et elle. Se calant entre les deux témoins de la mariée , l'homme murmura à l oreille de Cooky puis à celle de Chany

Chère et délicieuse inconnue, sachez que c'est un plaisir ineffable que de faire la rencontre d'une créature aussi sublime et aussi parfaite que vous en ce confin de la barbarie occidentale. Il faudra absolument que nous... discutions, dès la sortie de l'église. Un bel Oiseau comme vous, à la voix mélodieuse et au ramage splendide ne saurait rester sans nom,

se penchant à son tour

le plaisir sera partagé messire elle tut volontairement son nom... devait elle lui dire qu'elle était plus un oiseau de proie qu un rossignol...il le découvrirait sans nul doute assez vite ! le voyant tenir à son tour un morceau de la poêle , Chany eut peur qu'il ne gâcha la surprise aussi poursuivit elle puisque vous tenez cette poêle avec nous , veillez a bien suivre les mouvements des témoins elle n'osa en dire trop , Nefi était bien trop près d'eux et elle avait une ouïe des plus fine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liptis

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 15/07/2012
Localisation (dans le jeu) : Arras [Artois]

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Sam 25 Aoû - 20:41

Liptis, après la mésaventure des pièces tâchait de se faire un peu plus discret. Brune était silencieuse près de lui... Peut être s'imaginait-elle à la place de Nefi ? Il la regarda discrètement... Elle semblait toute à la cérémonie ce qui semblait être moins le cas des deux témoins de la mariée. Les deux femmes chuchotaient discrètement. De plus, Liptis sembla remarquer mais n'était-ce pas une imagination de sa part que Chany lorgnait l'imposant enfant de choeur...

Que de chuchotis en face...

Enfin, on les invita à saisir le poêle... Liptis s'empara de l'un des coins et regarda Chany qui avait un petit sourire semblant indiquer la suite puis Cooky. Il fit un discret signe de tête aux deux femmes indiquant qu'il était prêt... Son visage s'éclaira légèrement d'un petit sourire bien connu de certains Arrageois...

Il regarda ensuite les mariés tout à leur bonheur... Le bras tendu commença cependant à lui faire un peu mal... Quelle idée aussi avait eu Jehanne de vouloir faire des tournois de bras de fer... Franchement. Et la veille d'un mariage. Inconsciemment, son bras vint à baisser légèrement et le grand tissu blanc vint frôler la coiffe de la mariée. Liptis essaya bien de relever le drap mais une violente contraction l'obligea subitement à lâcher son coin de poêle..
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nefi
Fidèle
Fidèle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Lun 27 Aoû - 12:51

Néfi, voici 13 pièces d'or de ma fortune personnelle qui est maintenant la tienne. Puissent elles être, avec tes pièces, une aide à notre bonheur et à notre prospérité.


Elle prit les pièces entre ses mains, le métal froid la ramena un instant à la réalité et a la signification des paroles que prononçait Lndil. La seul fortune qui avait de la valeur pour elle était ce lien indéfectible qui les liés l'un à l'autre. Elle se souvient en souriant rêveuse de leur escapade dans les calanques Marseillaise. La fortune était alors bien futile en cette instant. L'agitation des enfants de cœur l'interpella ensuite. Quittant les yeux de son presque époux elle regarda Enguerrand et manqua rire en le voyant fourguer l'encensoir dans les mains d'Ermelina pour aller se mettre entre ses deux témoins avec un regard de chat gourmand devant une cage pleine de volatile gracieux et coloré.
Elle lui adressa un sourire amusé avant de répondre à l'appel de la diaconesse les invitants à s'agenouiller sur les coussins. Le moment tant redouté arrivé. Comment réussir la pirouette sans s’emmêler les petons dans les nombreux jupon de cette merveille. Elle avait encore les pièces tenant difficilement dans une main. Elle tenta de relever légèrement les pans du tissu pour donner un peu de marge à ses mouvements. Elle put enfin descendre un genoux puis l'autre sur les coussins. Il ne valait mieux pas déjà songer à comment elle se relèverait. La fumet de l'encensoir arrivée sous son nez lui chatouilla les narines, picotant ses yeux. Non non ne pas éternuer. Elle avait une sainte horreur de cette objet et de l odeur acre s'en échappant. Elle tortilla du nez histoire de tenter de passer cette envie subit mais un peu trop sonore à son goût. Déjà les témoins s'activaient à étendre le poêle au dessus d'eux. La toile blanche claqua comme une des voiles du Danezy. Les couvrants de sa protection toute symbolique. Elle échangea un regard avec Lndil. Elle fronça cependant les sourcils en voyant son aimé d'un coup disparaitre partiellement sous la toile. A ce moment un nuage vaporeux et pestilentiel l'entoura et cette fois elle ne put réprimer l'éternuement qui la chatouillait depuis quelques minutes. De surprise elle en laissa échapper quelques pièces d'or de sa main. Le tintement raisonna dans les voutes la laissant perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lndil
Fidèle
Fidèle
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Lun 27 Aoû - 16:27

Il fallait maintenant se mettre à genoux. Il y eut pas mal de mouvement entre l'encensoir remis à Ermelina par son enfant de Chœur... ce dernier rejoignant les témoins pour tenir la toile qui était déployée au dessus de Néfi et lui. Et puis sa caquetait pas mal. Lndil Se demanda si Ermelina allait bientôt se racler la gorge pour ramener le calme et la sérénité.
L'odeur de l'encens était très fort et Lndil ne fut pas plus étonné d'entendre Néfi éternué par contre quelques pièces valdinguèrent.
Lndil, pas totalement à genoux réussi à les rattraper et à les taire rapidement. Il les rendit à Néfi en les posant devant elle.

Ne perd pas notre fortune ma Douce... et à tes souhaits quoi que je suppose que tu en ai qu'un sur le moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermelina
Diaconesse
Diaconesse
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Lun 27 Aoû - 17:16

Ohé ohé capitaine abandonnééééééééé !

Dans la boîte cranienne de la rouquine, les petites cellules grises s'étaient scindées en deux camps : le premier faisait de son mieux pour mener la cérémonie à bon port l'autre braillait à qui mieux mieux cette célèbre chanson de marin qui reflétait particulièrement le désarroi de l'officiante à chaque fois qu'on lui collait un encensoir entre les mains. Il fallait dire que la plupart du temps, le traitre accessoire semblait séveiller, avoir une vie propre, vie qu'il employait à pourrir consciencieusement celle de la petite diaconesse. Ermi, donc, avait atteint le point critique de la cérémonie. Elle regarda, l'oeil noir, Enguerrand qui s'était sauvé comme un voleur au lieu de rester à ses côtés pour faire mumuse avec ce qui aurait du être son jouet du jour : décidément, il faudrait vraiment qu'elle ait une longue, très longue conversation avec lui quand ils ne seraient que tous les deux... Malheureusement, tous les regards noirs du monde ne parviendraient pas à le faire revenir ventre à terre, c'était bien là le drame. Faisant bonne figure, la rouquine se redressa et jeta un coup d'oeil attendri au tableau qui se dessinait devant elle.

Néfi et Lndil étaient agenouillés sous le poêle tendu par Chany, Cooky, Enguerrand et Liptis. En dépit de la proximité de leurs amis, ils semblaient être hors du temps. A croire que la présence de l'autre était suffisante pour leur faire oublier le monde autour d'eux, pour embellir la réalité, pour transcender l'humaine condition... A les voir ainsi, de moitié d'un même tout, Ermelina ne put faire autrement que se sentir rassurée. Le trop plein d'émotions engendrées par la cérémonie avait endommagé bien des barrières, conscientes ou non, chez Néfi et Lndil, laissant paraître la réciprocité des sentiments et leur profondeur, et rien n'aurait pu combler autant Ermi à ce moment là. Requinquée par la vision de ce bonheur aussi simple que profond et sincère, la rouquine avança d'un pas. Elle se tenait donc devant Néfi et Lndil, son grand ami l'encensoir à la main. Un coup d'oeil à gauche et un coup d'oeil à droite lui permit de constater que les quatre témoins étaient prêts également. Avec un luxe de précaution rendu indispensable par la nature traitresse de l'objet, Ermi se mit à balancer l'encensoir, suivant un rythme doux, pour encenser les époux sans les enfumer ni les assommer et en préservant l'intégrité du poêle, ce qui n'était pas chose aisée, surtout quand on est équipée de deux mains gauches... La rouquine prit une profonde inspiration et commença à réciter la bénédiction nuptiale.

Prions, frères et soeurs très chers, le Dieu tout-puissant qui a daigné répandre la grâce de sa bénédiction, pour que se multiplie la descendance du genre humain. Et demandons-Lui qu'Il garde Lui-même ses serviteurs ici présents, Néfi et Lndil, qu'Il a appelés à l'union matrimoniale.

Qu'il leur donne des sens apaisés, des cœurs accordés et une conduite gouvernée par un mutuel amour.

Qu'ils obtiennent aussi, par sa faveur, des enfants, et qu'étant le don que lui même leur accorde, lui-même leur maintienne sa bénédiction.

Qu'ainsi ses serviteurs ici présents le servent en toute humilité de leur cœur, eux qui ne doutent pas d'avoir été l'objet de sa rédemption et de la richesse de ses dons. Notre-Seigneur tout-puissant qui vit et qui règne pour l'éternité, AMEN.


Dans un sourire, la diaconesse acheva sa bénédiction et invita les époux à se relever d'un geste de la main. Pendant que les témoins reculaient pour permettre à Néfi et Lndil de se relever sans encombres, Ermelina, rayonnante, clama haut et fort la formule tant attendue.

Je vous déclare maintenant unis par les liens sacrés du mariage. Vous êtes Mari et Femme ! Ce que Dieu a uni, nul ne pourra le désunir. Puisse votre amour rester pur de toute tentation extérieure, jusqu’à ce que Dieu vous rappelle à Lui, le plus tard possible, bien évidemment. De cela, toi, Chany,toi, Cooky, toi Liptis... La rouquine fit une courte pause, réfléchissant à toute allure. Et toi aussi, Enguerrand, puisque tu en as manifesté un peu cavalièrement mais si spontanément la volonté... reprit-elle en en adressant un regard plein d'indulgence et d'amour à l'impossible Tolédan, de tout celà, donc, vous êtes et resterez témoins et garants. Par votre présence à leurs côtés en ce jour, vous vous engagez à rappeler à Néfi et à Lndil les engagements qu'ils ont pris aujourd'hui devant Dieu et devant les hommes chaque fois que la chose sera nécessaire.

Lndil, ajouta-t-elle en adressant au marié un regard malicieux, à présent tu peux embrasser la mariée avec la bénédiction de l'Eglise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chany Lafarque

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Lun 27 Aoû - 18:01

Ah il fallait encore prié ..soit prions , ca pour ses amis elle pouvait le faire , elle insista bien sur auprès d Aristot pour qu'il permette enfin a ses amis d être heureux.

Alors que la prière se finissait , Chany resta sur les derniers mots de la diaconesse.

Les témoins étaient donc garants de tout cela et ils se devaient de rappeler tout cela aux mariés ...et bien que soit!!!! Alors que Lndil se penchait pour embrasser son épouse , Chany fit signe aux autres témoins et se pencha vers l enfant de coeur..;suivez vous hein!

Puisque nous devons être garants de tout cela , soyez unis pour de bon , lança l artésienne ; d'un seul élan , les 4 témoins se précipitèrent- les uns passant par dessous des autres et autre entremêlement- et enfermèrent les mariés dans la poêle afin qu'ils soient au plus proches....enfin saucissonnés était plus adéquat comme terme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lndil
Fidèle
Fidèle
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Lun 27 Aoû - 21:11

Voila, la cérémonie se finissait... prière, bénédiction et le moment magique était venu de s'embrasser. Lndil était tout sourire. Le décor était magnifique dans cette église embellit, entouré de leurs amis les plus proches et de ces nouvelles connaissances Béarnaises.
Lndil s'avançait pour embrasse sa Femme, Néfi, mais, alors que leurs lèvres allaient se toucher-fusionner pour sceller par cette acte leur mariage, le poêle se refermait sur eux.
Le tissu les enveloppa rapidement mais, bien que la surprise fut des plus totales, Lndil n'en attendait pas moins de leurs témoins qui avaient été bien trop sages jusqu'à maintenant.
Le 1/10ème de seconde de surprise ne le détourna pas de son but : embrasser son Amour de pleine bouche, d'un baiser langoureux inoubliable.
Après l'embrassade fougueuse, dans cette intimité des plus étonnante qui leur était offerte en ce moment sous les yeux de tous, Lndil chuchota à Néfi.

Mon Amour, tu es à moi et je suis à toi jusqu'à la fin... ton corps est mien...
Ceci dit, Lndil ne put s'empêcher de l'embrasser fougueusement une seconde fois en mêlant à ce concert d'intimité quelques caresses osées sur la poitrine et le fessier de sa Belle... il n'allait pas se priver, cela étant des plus incorrect mais des plus excitant... le Toledan en serait vert à n'en pas en douter car il comprendrait très bien comme les personnes les plus proches de ce qui se tramait sous cette fine étole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nefi
Fidèle
Fidèle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Lun 27 Aoû - 22:15

Le poêle reprit un peu de hauteur et son fiancé presque époux tel un preux chevalier récupéra le butin en fuite replaçant devant elle les pièces d'or.

Ne perd pas notre fortune ma Douce... et à tes souhaits quoi que je suppose que tu en ai qu'un sur le moment !

Elle lui sourit complice.

je n'ai besoin d'autre fortune que toi mon aimé, quant à mes souhaits je suis sur que tu les devines fort bien....

Il reprit sa place et tout deux reportèrent leur attention sur la fin de la cérémonie. L'encens lui chatouillait toujours le nez et c'était vraiment pénible. Le coeur battant la chamade elle entendit enfin les mots consacrés les déclarants mari et femme. les mots raisonnaient dans sa tête alors qu'un air béatement angélique s'affiché sur son visage. Elle devait avoir l'air niaise pour le coup mais n'y pensait même pas. D'autres mots l'interpelèrent encore.

Lndil, ajouta-t-elle en adressant au marié un regard malicieux, à présent tu peux embrasser la mariée avec la bénédiction de l'Eglise !

Ahhhh enfin le moment tant attendu après la dernière déclaration... Lndil s'approchait doucement pour leur premier baisé d'époux quand ils se trouvèrent bientôt ficelé dans le poêle. La remarque de Chany lui parvient et elle rit doucement alors que son tendre profitait de la situation et de leur isolement imprévu mais fort apprécié. Les lèvres de son époux rencontrèrent enfin les siennes et elle répondit à son baisé avec la même ferveur. Elle ne bouda point ce rabe qui lui était généreusement offert par leurs témoins. La aux yeux de tous mais dans une étroite intimité assez paradoxale vu le lieu. Il lui chuchota quelques paroles prometteuse.

Mon aimé je suis toute à toi et nous aurons tout le temps de nous le prouver désormais.


Enlaçait tout contre lui elle frémit sous ses doigts audacieux. Ce n'était point le lieu certes mais qu'importe. Elle répondit une fois encore à son baisé oubliant la peuplade qui les entourer.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enguerrand de Laigny

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Mar 28 Aoû - 2:32

"Suivez le mouvement" avait dit le bel oiseau espiègle lorsqu'il avait attrapé le poêle, suivant son l'impétuosité du sang méditerranéen qui coulait dans ses veines. Pour le coup, Enguerrand aurait presque rit : suivre le mouvement, ce n'était pas bien compliquer. Quatre pas en avant une fois que les mariés astiquaient les dalles de pierre avec leurs somptueux vêtements, quatre pas en arrière quand Ermi finissait sa petite bénédiction ancestrale et roule ma poule... Vraiment pas de quoi fouetter un chat. C'est donc confient et quiet que le Tolédan participait activement, lui au moins, au bonheur de sa Néfi. Autant dire qu'il ne vit pas tout à fait arriver le Grand Saucissonage des jeunes mariés.

D'un coup d'un seul, les deux oiseaux-témoins s'envolèrent, entrainant dans leur sillage leur camarade du jour. Agissant par pur automatisme, le grand Tolédan tâcha de ne se mettre dans les pattes de personne, esquivant Liptis, frôlant Cooky, manquant de percuter Chany. Tout en réfléchissant aux réflexes qu'il avait pu acquérir à Valence en assistant son Ermi pendant la saison des mariages en matière d'immobilisation sauvage des fiancés, des mariés, voir des témoins ou des archevêques, Enguerrand ne put s'empêcher de couler un regard en douce à son bel Oiseau de Feu.

Le baiser échangé était... Magique. C'est du moins ainsi que le vécu le Castillan. La beauté de l'instant présent méritait de rester graver dans les mémoires de tous. Néfi avait bien choisi son époux, et celui-ci n'aurait pas droit à un petit sermon personnel pas piqué des vers après la cérémonie, lui rappelant lourdement ses devoirs et ses obligations envers sa belle épouse, agrémentant le tout d'un soupçon de menace à peine voilée sur le sort qui risquait d'être le sien si, par mégarde, il venait à la rendre malheureuse. Enguerrand avait longuement étudié cet art subtil auprès de la plus grande maîtresse de cet art délicat, toujours à Valence, et il se serait fait une joie de mettre en application ses leçons s'il n'avait pas vu les yeux de Varden briller à ce point de cet éclat particulier, propre à ceux qui savent ce qu'aimer veut dire. Non, Enguerrand n'avait vraiment plus à s'inquiéter pour Néfi, elle était entre de bonnes mains à présent.

Souriant en devinant l'origine des mouvements qui s'esquissaient sous la toile, le grand Tolédan, à regret, quitta la place tant enviée de témoin pour reprendre celle d'enfant de choeur. C'est qu'il avait encore du pain sur la planche... Rejoignant sa belle Renarde, il attendit que les mariés en terminent avec cette étape cruciale du mariage bien réussi avant de prendre la parole.

Belles dames et doux seigneurs, clama-t-il avec une solennité qu'il ne réservait, en tant normal, qu'aux seuls connaisseurs et aux adeptes de la vraie politesse et de l'exquise courtoisie, acclamez à présent messire Lndil Voronda et sa douce épouse Néfi Danezy Voronda, seigneurs de Mercatel, barons de Saint-Nicolas et Vicomtes de Lens. Longue vie à eux !!! Cette fois, c'est avec le youyou traditionnel des Maures, celui qu'il avait appris de sa mère, qu'il manifesta sa joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ermelina
Diaconesse
Diaconesse
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Mar 28 Aoû - 3:05

Le youyou qui explosa d'un coup dans la chapelle faillit assassiner la rouquine qui s'était un peu trop habituée au silence ambiant. Et pourtant, elle était habituée aux manifestations de joie de tout poil. Les invités qui se levaient comme un seul homme pour balancer un "olé" du plus bel effet, les camarades de métier qui lançaient des pluies de pétales sur les mariés en entonnant l'hymne de leur saint patron, les applaudissements à tout casser, et même une fois - et une sacrée - une explosion au sens strict du terme : les Ibères ne lui avaient rien épargné et elle aurait du être blindée contre toutes les interventions sauvages de ce genre. La rouquine prit une profonde inspiration, tant pour calmer son petit palpitant devenu trop brusquement nerveux que pour se concentrer une dernière fois. Fixant aussi bien les mariés que les témoins, la petite diaconesse prit une dernière fois la parole.

Avant de nous quitter, prions une dernière fois, demanda-t-elle simplement.

Pour le Couple qui vient de s'unir en cette chapelle Saint-Lescure, Très-Haut nous te prions
pour le lien qui unit notre Diocèse dans la même foi, Très-Haut nous te prions
Pour la Paix dans notre Royaume, et l'Amitié sur la Terre , Très-Haut nous te prions.


D'un petit mouvement de tête, Ermi indiqua aux époux qu'ils étaient enfin libres de quitter l'édifice. Il était temps de congédier l'assemblée somnolante comme il convenait.

Que le Très-Haut vous ait tous en bonne grâce, dit-elle d'une voix forte pour couvrir le début de froufroutement d'étoffes, qu'Aristote vous guide tous sur le chemin de la Raison et que Christos vous mène sur le chemin de l'Amitié !

Elle regarda Néfi et Lndil, prêts à quitter l'édifice, plus proches que jamais. Ermelina se sentait lasse, tout à coup. La tension qui l'avait habitée s'en était allée. Il ne lui restait plus qu'à vaquer au rangement et à ce que certains auraient qualifié de "dressage d'enfant de choeur rebelle".

Allez en paix, murmura Ermi en les regardant se tourner vers leur avenir. Que le pire de votre avenir soit le meilleur de votre passé... A présent, ils allaient quitter la chapelle et commencer à construire une nouvelle vie, une vie à deux. Fin d'un cycle, début d'un nouveau, où tous les rêves étaient accessibles, où il suffisait de tendre la main pour décrocher des étoiles... Nouveau chemin à emprunter... à deux. Nouvelles épreuves à traverser... à deux. Ermi caressa son alliance du bout du pouce et soupira doucement. Ses pensées fugitives la ramenèrent malgré elle au souvenir d'Erigan, son époux, père de Vanyelle, qui l'avait quittée bien trop tôt. Alors qu'elle commençait à broyer du noir, la rouquine apperçut la silhouette flamboyante du grand Tolédan. Comme par magie, les nuages noirs, qui s'apprêtaient à déverser une pluie de pleurs silencieux sur son coeur, disparurent, poussés par le vent nouveau de l'amour qu'elle portait à l'être qui se cachait derrière le masque de l'Oiseleur, du Conteur, du Vagabond, du Lettré, et qui répondait au nom d'Enguerrand...

Nouveau soupire, partagé en joie et larmes cette fois... Silencieuse, le coeur battant comme celui d'une demoiselle à qui on aurait conté fleurette mais l'esprit au calme, la petite diaconesse solitaire regagna la sacristie, avec le sentiment du devoir accompli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Martin

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Mer 29 Aoû - 6:30

Alex regardait le manège de l'homme.

Son sang bouillonnait a le voir chuchoter à l oreille de SA dame...pour qui se prenait il donc a oser pareille familiarité?

Plissant les yeux , il épiait , tentant- sans succès évident- d'entendre ce qu'ils se disaient.... et puis

Shocked bin que font ils a présent?

Les témoins emberlifiquotaient les mariés dans la poêle sous l impulsion de Chany , elle n en ratait pas une..c'est donc cela qu'elle mijotait avec l autre bellâtre !

Nul doute que pas mal des invités présents auraient aimés être sous cette poêle avec leurs propres dulcinées, ce qui amena des images en tête de l homme qu'il chassa bien vite!

Le mariage touchait a sa fin , l espèce d enfant de coeur émit un youyou, son qu Alexandre avait entendu il y a bien longtemps maintenant, décidément cet homme était étrange et Alexandre décida de le surveiller si il s approchait encore trop près de sa dame, en faisant bien attention a ce que celle ci ne le voit pas faire sous peine de se prendre encore un savon sinon pire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nefi
Fidèle
Fidèle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Jeu 30 Aoû - 22:10

il fallut pourtant bien revenir à la réalité et bientôt le poêle reprit sa place au dessus de leur tête avant d'être replié. Toujours enlacé à son époux, elle lui sourit heureuse alors qu'Enguerrand venait de nouveau de changer de place et pris la parole.

Belles dames et doux seigneurs, acclamez à présent messire Lndil Voronda et sa douce épouse Néfi Danezy Voronda, seigneurs de Mercatel, barons de Saint-Nicolas et Vicomtes de Lens. Longue vie à eux !!!


Enfin leur deux noms ne faisaient plus qu'un, tout comme leur anneaux n'était qu'un tout indissociable. La diaconesse les invita à une dernière prière. Ils pouvaient désormais partir ensemble, faire face à leur avenir main dans la main. Ils se tournèrent alors ensemble pour faire face à leurs quelques amis ayant fait le déplacement. Elle était toujours sur son petit nuage, elle glissa sa main dans celle de son époux et ils commencèrent à sortir de l'église remontant la nef. Ce n'était pourtant que quelques pas, mais elle en était toute émue. Ils marchaient maintenant ensemble vers leur avenir avec la bénédiction divine. Elle leva le nez vers son époux un brin amusée et murmura.

Sir Voronda nous y sommes arrivé...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aemilia

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Ven 31 Aoû - 10:15

C'était nul d'abord. Déjà, elle venait de loin. Et en plus, petite comme elle était, elle avait dû faire très attention sur les routes. Mais de toute façon, on ne la laissait pas voyager seule. Puis elle s'était paumée sur la route. Et encore plus pour arriver jusqu'à la chapelle. J'vous dis, un mariage, c'est pas de tout repos pour une gamine de 10 ans. Elle avait dû se changer dans un buisson avant d'entrer dans la ville, car elle n'avait pas le temps de chercher une auberge où dormir, et en plus de ça, les rues, c'était pas comme à Orléans, c'était l'inconnu total. Puis les gens parlaient avec un drôle d'accent. La blondinette ne comprenait déjà pas tout, mais là, c'était pire...

C'est donc vachement en retard qu'elle arriva à l'église, juste au moment où les mariés sortaient. Complètement bloquée, elle resta là, interdite en les regardant...

Vraiment, c'était trop injuste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lndil
Fidèle
Fidèle
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Dim 2 Sep - 21:18

Lndil entendit le Toledan parler et il apprécia les paroles, tout comme celles de la diaconesse qui scellait pour de bon leur union. Enfin ils étaient mariés !
Néfi ne pu s'empêcher de lui en faire une remarque amusant.
Il acquiesça du plus grand des sourires.

Oui ma Douce... nous y sommes !
Il l'embrassa encore une fois sous les vivas de l'assistance.
Allons fêter cela comme il se doit maintenant
Ils pouvaient maintenant descendre l'allée à deux, mari et femme et pouvaient aller fêter leur union.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gantra

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Lun 3 Sep - 9:52

La blondinette était présente, elle se le devais pour sa marraine.
Elle tenait a elle et elle avait besoin d’être près d'elle.Elle était venue de Guyenne, pour se moment tans attendu.
elle avait une belle robe rouge couleur de la passion.

Elle etait rester si souvent enfermer ces dernier temps que elle n'hesita pas à allez voir sa marraine.
Elle s'approcha des jeune marié et embrassa fort sa marraine puis embrassa lindll.

Felicitation a vous deux

puis elle sourit et dit a lindll

prend bien soin de ma marraine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nefi
Fidèle
Fidèle
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Mar 4 Sep - 7:55

Ils arrivèrent sur le parvis de l'église alors que Lndil lui répondait. Ils échangèrent un nouveau baisé avant que sa tornade de filleul ne lui tombe dans les bras. Elle les resserra autour d'elle et la bisouilla.

Merci ma blondinette, nous ne pouvons qu'être heureux maintenant.

relevant le nez elle aperçu Aemi resté interdite devant eux. Un petit éclair de bouderie passa sur sa frimousse et nefi s'en demanda la raison.

Bonjour Aemi, je suis heureuse de te voir ici.

Elle sourit à la petite couturière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lndil
Fidèle
Fidèle
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Sam 22 Sep - 20:31

Ils étaient félicités de toutes parts. Lndil avait à peine le temps de reconnaître les gens, de leur dire merci ou de répondre d'un hochement de tête à leurs paroles.
Il serrait la main de Néfi dans la sienne, il voulait qu'enfin ils puissent rentrer, retourner à l'auberge.
Même si les invités seraient toujours là et qu'ils ne seraient pas seuls, au moins ils seraient chez eux, à fêter comme il se devait cet heureux évènements.

Viens Amour... j suis pressé de rentrer et de fêter... enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liptis

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 15/07/2012
Localisation (dans le jeu) : Arras [Artois]

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Dim 23 Sep - 19:11

Les jeunes mariés, la cérémonie terminée, sortirent de la chapelle en passant devant tous les invités. Liptis était heureux... Nul doute que ses amis seraient heureux ensemble. Attrapant Jehanne au passage, Liptis arriva peu après les mariés sur le perron.

Arrivant devant Lndil, il lui donna l'accolade en le félicitant chaleureusement.

- Tout mes voeux de bonheur mon cher ! Que cette nouvelle vie t'apporte tout ce que tu souhaites et en premier le plus grand bonheur qu'il soit. Je sais que Nefi saura t'y aider.

Il se tourna ensuite vers son amie Nefi...

- Nefi, non seulement tu es ravissante mais tu fais une jeune mariée épanouie. Je te souhaite joie et bonheur auprès de ce cher Lndil.

S'approchant un peu plus et se tournant vers Lndil... Tu permets que j'embrasse la jeune mariée ? Et, sans attendre la réponse, il plaqua deux bises sonores sur les joues légèrement rosies de cette chère Nefi...

- Tous mes voeux...

Il ne put finir, d'autres invités venaient présenter leurs voeux et il sentait que les amoureux avaient envie de se retrouver... seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludivine

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 25/09/2012

MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    Mar 25 Sep - 16:13

Une belle journée s'annonçait, Ludivine heureuse de se retrouver à l'air libre après sa longue retraite méditative de chez les soeurs, respirait l'air pur. Son baluchon sur l'épaule, elle hésitait sur la direction à prendre.

Voyons un peu par quoi je commence? la taverne pour rencontrer de vieux amis, l'auberge de Nefi pour lui faire un petit coucou? ou tout simplement faire le tour du village, l'air est si doux...

Indécise, elle remonta la rue principale musardant quand une volée de cloche se mit à résonner dans tout le village. La tentation était trop grande pour ne pas aller voir ce qu'il s'y passait. Devant la chapelle, un groupe de personnes congratulait des mariés. Elle tenta de s'approcher afin de voir qui était le jeune couple, elle ne pouvait qu'apercevoir une magnifique robe rouge, à travers la foule des amis qui félicitaient les jeunes époux.

Un cortège joyeux se formait prêt apparemment à partir vers le traditionnel banquet. Curieuse, elle se mit sur le côté de la rue pour les regarder passer. Elle interpella un des invités et lui demanda:


Pardon , excusez ma curiosité mais sont les heureux époux?

L'homme lui répondit: Néfi et Indil.


-Hein quoi?! Néfi et Indil??

Elle poussa les uns et les autres, bredouillant des excuses rapides pour les approcher.


-NEFIIII, INDILLL TOUS MES VOEUX DE BONHEUR.

Elle sauta dans les bras de Nefi la bisouillant si heureuse pour elle.


Nefi, je sors de chez les moines les mains vides mais promis je vous amènerai mon petit cadeau traditionnel à l'auberge.

Elle suivit le joyeux cortège qui marquait la fin de leur engagement solennel devant Deos et qui allait vers leur nouvelle vie pleine de promesses.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil    

Revenir en haut Aller en bas
 
De fiançailles en épousailles, le bonheur de Nefi et Lndil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Rupture de fiançailles
» Des bagues de fiançailles !
» Retrouvailles & Fiançailles [Pv: Aaron, Jacob & Swann ]
» Des fiançailles nobles par nature
» SOS Refuge "Aux Bonheur des 4 Pattes"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province métropolitaine d'Auch :: Bâtiment Principal :: Chapelle Saint-Lescure-le-Conciliant :: Sacrements pour le Diocese de Tarbes-
Sauter vers: